Le pied de nez de Huawei aux USA, la position d’un géant américain menacée

Alors que beaucoup estimaient que le géant chinois Huawei allait s’écrouler à la suite des sanctions américaines imposées par Washington, suite aux accusations d’espionnage lancées en 2019, voilà que la réalité est tout autre. En effet, la marque chinoise a confirmé avoir passé “le gros de la tempête”.

Résultat ? Une année 2023 record. En effet, le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est établi au-dessus des 700 milliards de yuans (88.9 milliards d’euros, environ), soit une hausse de près de 9% les 11 premiers mois de l’année (décembre n’étant pas terminé, le mois n’a pas été pris en compte).

Publicité

Huawei enregistre un chiffre d’affaires record

Et la suite s’annonce exceptionnelle pour le groupe fondé et dirigé par Ren Zhengfei. En effet, Huawei pourrait bien entrer en bourse en 2024 alors même que son fondateur a toujours rejeté cette idée. Mais les succès aidant et surtout, dans l’intérêt national de la Chine, ce dernier serait en train de réétudier ses positions.

Quelle capitalisation pour le géant chinois ?

Difficile de déterminer combien le groupe pourrait valoir, notamment ne ces temps d’incertitudes. Pour autant, certains experts estiment, en comparant à valeurs égales les chiffres de Huawei et d’Apple, que la valeur du géant chinois serait autour des 128 milliards de dollars. D’autres la voient plus importante encore. Ni Guangnan, ancien directeur de la technologie chez Lenovo évoquait déjà en 2019 le chiffre de… 1300 milliards de dollars.

Quelques barrières subsistent

Nul doute, dans tous les cas, qu’une éventuelle introduction en bourse de Huawei, pourrait chambouler le monde de la finance. La santé financière du groupe est au beau fixe, les projets s’enchaînent (sortie du smartphone Mate 60 ainsi que de son tout premier véhicule, et surtout, le groupe reste le leader mondial incontesté d’équipements 5G. Malgré tout, les USA n’ont pas envisagé de lever leurs sanctions et l’UE se pose aussi quelques questions. Récemment, un appel à exclure les équipements 5G Huawei des réseaux mobiles des 27 pays membres a notamment été lancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *