Trump refuse de témoigner dans son nouveau procès, voici la raison

L’ouverture du procès civil contre l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, pour des allégations de fraudes financières marque un tournant significatif dans une série de litiges judiciaires qui ont marqué la post-présidence de Trump. Contrairement aux procès pénaux imminents en 2024, ce procès civil ne comporte pas de risque de peine de prison pour l’ex-président.

Cependant, la dynamique du procès a connu un rebondissement majeur alors que Trump a annoncé son refus de témoigner pour sa défense. Initialement, Donald Trump avait envisagé de témoigner dans cette affaire, mais ce revirement de situation a surpris plusieurs observateurs. Sur son réseau social Truth Social, il a exprimé qu’il n’avait « plus rien à dire« , affirmant qu’il avait déjà fourni tous les éléments nécessaires lors des audiences précédentes du procès.

Publicité

Cette décision a soulevé des interrogations quant à son approche de la défense face aux accusations portées contre lui, ainsi que contre ses fils aînés Donald Jr et Eric, ainsi que d’autres dirigeants de la Trump Organization. Les accusations portées contre l’ex-président et les autres prévenus gravitent autour de la manipulation des valeurs de biens immobiliers et d’entreprises Trump durant les années 2010.

Ils auraient artificiellement augmenté la valeur de gratte-ciel, d’hôtels de luxe et de terrains de golf afin d’obtenir des conditions de prêt plus avantageuses de la part des banques et des assureurs. Ces pratiques, si avérées, pourraient constituer des fraudes financières conséquentes. Depuis l’ouverture du procès en octobre, Donald Trump a adopté une posture de dénigrement vis-à-vis du système judiciaire, qualifiant le procès de « chasse aux sorcières » ou encore de « procès digne de républiques bananières« .

Cette attitude défiante a trouvé écho dans ses récentes confrontations avec le juge, notamment après avoir attaqué verbalement sa greffière. Ces comportements ont entraîné des sanctions financières à l’encontre de l’ancien président, renforçant la tension autour de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *