USA: ce danger plane sur le pays d’ici à 2100

Bien malin, qui peut dire à quoi ressemblera le monde actuel, en 2100 ! En effet, notre Terre, nos pays, nos villes et nos modes de vie vont totalement évoluer d’ici à la fin de ce siècle. Une affirmation qui ne surprendra personne et qui a même été confirmée par plusieurs études, à commencer par celle menée par Uttara Sutradhar.

Cette étudiante en génie civil à l’Université de l’Illinois, à Chicago, a collaboré avec deux collègues, Sybil Derrible et Lauryn Spearing, pour démontrer, preuve à l’appui, que d’ici à la fin du siècle, les États-Unis compteront d’innombrables villes fantômes. La faute à un fort déclin démographique, qui verra 12 à 13% des habitants de ces villes moyennes et importantes, quitter les lieux.

Publicité

Des centaines de villes fantômes aux USA, d’ici à 2030 ?

Les chercheurs affirment que les 30.000 villes recensées aux USA seront concernées. Attention toutefois, ces villes fantômes ne ressembleront pas à ce que l’imaginaire collectif peut avoir en tête, à savoir des villes où l’on ne retrouve plus personne. Ces agglomérations, grandes de taille, auront des rues, voire des quartiers entiers, quasiment vides. Et le processus est déjà enclenché.

En effet, 43% des villes américaines perdent des habitants, ce qui, à terme, pourrait entraîner de graves perturbations dans les services de base, comme les transports en commun, l’accès à l’eau potable, à l’électricité, à internet… Des déserts alimentaires et médicaux pourraient même se créer, à commencer par les régions du nord-est des États-Unis, ainsi qu’au Midwest.

Le déclin démographique, une réalité mondiale

Des estimations qui n’imposent aucune certitude. En effet, plusieurs paramètres ne sont pas évoqués dans cette étude, à commencer par les déplacements intérieurs des populations concernées. Cela tend toutefois à démontrer que le sujet de la fécondité est réel, que ce soit aux USA ou ailleurs dans le monde, avec un taux de remplacement qui est de moins en moins atteint. Récemment, la France a par exemple annoncé son plus bas taux de natalité depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Chine, elle, a enregistré une perte de près de 2 millions de ses habitants en l’espace de 2 ans.

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Les États Unis sont sur la pente descendante dans tous les domaines.
    Le taux d’obésité est le plus important au monde ce qui accentue le taux de mortalité . La reproduction est largement ralentie par ce phénomène d’obésité qui influe sur les relations intimes.
    Les États Unis vont payer tout ce que leur politique à l’international a engendré comme guerre et tuerie. Le coup de grâce sera porté par cette aide massive à l’Ukraine où la Russie prend de plus en plus d’ascendant dans cette opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *