Voici la grande peur d’Elon Musk depuis quelques mois

Elon Musk est l’un des hommes les plus puissants de ce monde. Patron de SpaceX, de X (anciennement Twitter) ainsi que de Neuralink ou encore Tesla, le milliardaire est sur tous les fronts. Concernant Tesla d’ailleurs, ce dernier a récemment avoué qu’il avait une crainte un peu particulière, qu’il estimait être bien légitime…

Cette crainte, c’est de perdre le contrôle de son entreprise. Comment ? Par le droit de vote. Aujourd’hui, ce dernier ne compte “que” pour 13% des voix de l’entreprise. Il aimerait toutefois faire passer ce chiffre à 25%. La raison ? À 25% de droit de vote, ce dernier a de l’influence, peut éviter les votes en faveur d’intérêts douteux, tout en restant éjectable si 50% des actionnaires votent en faveur de cette décision.

Publicité

Elon Musk souhaite doubler sa part des votes dans Tesla

En revanche, à moins de 15%, les actionnaires peuvent voter en faveur de décisions à leur avantage. Mais pourquoi une telle peur ? L’arrivée prochaine de fonds d’investissements peut-être, ou des rivaux internes qui espèrent prendre sa place dans les mois ou les années à venir… Nul ne le sait vraiment. Seule certitude, ce dernier souhaite peut-être éviter de revivre son expérience à Zip2 et Paypal, lorsqu’il a été déchu de ses titres de CEO.

Peut-être cette envie s’explique-t-elle aussi par son envie d’intégrer l’IA à Tesla, qu’il estime être l’avenir. En effet, ce dernier souhaite faire de son entreprise, le grand leader en matière d’intelligence artificielle et de robotique. Une vision à long terme qui nécessite beaucoup d’investissement en temps et en argent. Son souhait de voir Tesla concrétiser ses projets Optimus (robot humanoïde) ou Robotaxi (véhicule) pourrait donc être tel que le milliardaire souhaiterait que rien ni personne ne vienne empêcher sa vision long-termiste.

Rachat d’action ou négociations en interne

Pour parvenir à récupérer ses 25% de vote, Elon Musk pourrait racheter les actions de l’entreprise qu’il a lui-même vendues pour racheter Twitter. Or, Tesla vaut cher, beaucoup plus cher qu’il y a quelques mois. Et 12% de droit de vote valent, en action, 80 milliards de dollars. Il y a fort à parier qu’Elon Musk ne dépensera pas autant en quelques semaines. Des discussions pourraient ainsi avoir lieu entre ce dernier et son conseil d’administration dans les mois à venir, pour trouver une porte de sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *