,

« Je ne demande aucune révision » : Talon donne sa position sur la polémique au Bénin

L’engagement du président Patrice Talon de ne pas retoucher la loi fondamentale du Bénin ne faiblit pas. Face à la presse ce jeudi 8 février 2024, l’actuel locataire de la Marina l’a encore martelé. « Je ne veux pas qu’on touche à une seule virgule de la constitution. Je l’ai dit aux députés de la mouvance. Je ne demande aucune révision », a déclaré le Chef de l’Etat qui s’en lave visiblement les mains.

Sans doute aucun, cette nouvelle déclaration de Patrice Talon situe davantage le peuple et les partis politiques de l’opposition qui suspectent une révision opportuniste de la constitution. Au terme d’une séance de travail tenue le lundi 29 janvier 2024 à Cotonou, les partis Les Démocrates (LD), Grande solidarité républicaine (GSR), Nouvelle force nationale (NFN) et Mouvement populaire de libération (MPL) ont clairement affiché leur position.

Publicité

Ces partis qui se réclament de l’opposition ont « rejeté toute idée de révision de la constitution dans le contexte actuel ». Une position qui laisse croire que le président Patrice Talon serait dans la dynamique de faire réviser la constitution afin de prolonger son bail à la tête du pays. A cela s’ajoutent les propos de l’ancien président Boni Yayi qui estime que la révision de la constitution n’est ni technique, ni nécessaire mais risquée.

Face à cette inquiétude qui hante plus d’un, le chantre de la rupture et du nouveau départ a une fois encore rassuré l’opinion publique qu’il ne briguera pas un nouveau mandat. Selon lui, les élections générales de 2026 seront organisées en toute transparence et à bonne date conformément aux textes en vigueur. « La question du 3e mandat est derrière nous (…). Le Bénin fait son chemin. Le Bénin est un autre pays. Nous avons tourné cette page », assure le président de la République au cours de la conférence de presse.  

Cette polémique qui s’entretient autour de la révision de la constitution depuis quelques jours est née de l’injonction faite à l’Assemblée nationale par la Cour constitutionnelle, celle de modifier le code électoral en vue des élections générales de 2026. C’est par décision DCC 24-001 du 04 janvier 2024 de la Cour constitutionnelle relative aux parrainages des candidats à l’élection présidentielle et à l’harmonisation des dates de reprise de l’élection présidentielle en cas d’annulation, entre la constitution et le code électoral.

Publicité

Alors que le groupe parlementaire LD dit avoir déjà retenu des propositions concrètes et consignées dans un mémorandum qui sera porté à l’Assemblée Nationale en temps opportun, Assan Seibou, président du groupe parlementaire BR a introduit une proposition de loi portant révision de la constitution. Cela fait suite à la rencontre du président Talon avec les députés de la 9e législature, tout bord politique confondu.  

21 réponses

  1. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Les certitudes…les mépris..l arrogance….ne sont plus d actualités…
    Cela se voit….
    On devient subitement.. humble.
    Faites revenir les exilés politiques..et sortez les prisonniers politiques…

  2. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Quel est ce revers brutal?
    Voilà ce qu’on appelle un véritable bal de confusion. Et comment sommes-nous arrivés à ce point? Est-ce que l’opposition a fabriqué de toutes pièces cette idée de changer la Constitution comme un appât pour tenter le Président s’il irait mordre l’appât? Pourquoi les partis opposants crient le loup bras-dessus bras-dessous que le Président voudrait changer la Constitution pour un troisième mandat, alors qu’il en ait rien de la sorte! Comment l’opposition s’est taillée le culot pour avancer ce mensonge grossier? Avec cette déclaration ouverte du Président qu’il n’avait jamais recommandé changer une virgule de la Constitution, ainsi le Président venait d’envoyer tous les partisans de modification de la Constitution sous le bus, et certains ne se reconnaitront plus devant le miroir car ils ne verront qu’une gueule de bois. Ils ont menti au peuple en racontant des nouvelles de radio trottoir au peuple au sujet de la Constitution, bandes de faux-types et faux politiciens, ils ne portent pas des sacs-magiques mais plutôt des sacs de mensonges crus.

  3. Avatar de sonagnon
    sonagnon

    Pensez vous vraiment, qu’un seul dit député au service du dictateur, puisse introduire un projet de loi de révision constitutionnelle sans instruction du depuis la Marina???

    Il nous prend pour des naïfs???

    Lors de la précédente révision, ils étaient même pas autorisés à corriger les erreurs de forme; pour la plupart n’ont même pas lu le contenu du projet de loi portant révision de la constitution avant de voter.

    Il sait qu’aujourd’hui c’est un projet mort-né. Il n’a pas pu corrompre un seul député LD, et il vient faire le démocrate.

    Moi, la seule chose que je lui demande pour m’assurer de la bonne foi, c’est la révision totale du code électoral, de la CENA et de tout le processus électoral, dans un esprit consensuel.

    Cet esprit qui a manqué, ce qui nous a conduit aujourd’hui dans l’impasse.
    S’il peut au moins faire ça, on pourra être clément envers lui à l’alternance.
    Mais, s’il ne laisse pas le jeu démocratique s’exprimer librement, qu’il s’attende à la colère du peuple souverain.

  4. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Ceux qui ne comprennent rien à la politique, c’est surtout le collectif des rupturiens en premier lieu leur chef. L’histoire retiendra que c’est à l’avènement de talon à la tête de l’État au Bénin que le ridicule a été poussé jusqu’à l’extrême pour aboutir à la formation d’un parlement monocolore. Une assemblée nationale uniquement composée des béni-oui-oui de talon qui leur a permis une fois de réviser nuitamment la loi fondamentale du pays pour y inscrire toutes sortes de manèges d’exclusion (parrainage, 10 % du suffrage national etc.)

  5. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Mais cela visiblement n’a pas suffi. À présent les rupturiens, toujours eux, ils ont ouvert encore le débat pour une nouvelle révision de la constitution, cette fois-ci, avec l’argument fallacieux, de disposer dans la loi fondamentale le calendrier électoral au Bénin. De manière que l’élection présidentielle en République du Bénin ait toujours lieu avant celle du parlement. De la sorte que le président élu (c’est ce que l’on pense) puisse organiser lui-même l’élection législative d’où sortira une majorité parlementaire à lui favorable.
    Nous parlons en démocratie de séparation des pouvoirs dans un État. Mais lorsqu’un pouvoir s’offre la latitude d’arranger l’autre pouvoir à sa façon, qu’en sera – t – il de la séparation ?

  6. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    La compétition démocratique veut que les formations politiques s’illustrent, se distinguent les unes des autres par leur programme, par leur projet de société respectif afin de convaincre la majorité des électeurs et être élu. Au lieu de cela, le Bloc républicain, l’Union Progressiste le Renouveau (tous deux la bande à talon) sont ainsi toujours à l’affût des modalités pour exclure, contourner la compétition, la transformer en un jeu de ruse et de rage (comme ils disent). Et de se retrouver entre eux-mêmes pour finalement dire qu’ils ont gagné sans devoir travailler un programme censé d’améliorer la qualité de vie des populations, sans avoir à concrétiser un projet de société qui aide véritablement à amorcer le développement du pays.

  7. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Si tout le savoir-faire en politique, si tout le programme d’action des formations politiques se bornent essentiellement à des stratagèmes qui consistent à déplacer les virgules et les points dans le texte constitutionnel à chaque fois pour exclure et gagner, où allons-nous avec ça, que devient la démocratie ?

  8. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    ça devient confus…

    \\\\.///
    (@_@)

  9. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    C’est cette culture d’abandon des programmes des partis, du rejet de la confection de véritable projet de société, c’est cette culture d’exclusion que talon a inaugurée en politique à son avènement à la tête du Bénin.
    Il est clair que cette entreprise d’exclusion, cette manœuvre de ruse et de rage pour accaparer le pouvoir est contraire à la démocratie et à l’État de droit.
    Tout doit être maintenant entrepris pour balayer une fois de bon cette bande des soi-disant rupturiens. Et que ni Olivier Bocco, ni Joseph Djobgenou et tous les autres ne puissent encore lever la tête au Bénin pour prétendre à quoi que ce soit, après que l’avènement de talon aura vécu.

  10. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Mon commentaire dixit Dr Doss

  11. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    L’hirondelle qui pense faire le printemps beninois seul, n’a pas eu le courage d’avouer sa forfaiture. Puisque son balon d’essai à échouer tout simplement. Alors il relate n’avoir demandé aucune révision. Que l’autre qui à introduit un machin à l’assemblée n’engage que lui et ses compaires, vous voyez sa relation duplicitaire et sa politique de l’en même temps.
    Décidément le chien ne change jamais jamais sa position de s’assoir. Nous lui demandons tout simplement de commencer à prêter ces cartons pour libérer le tabouret !!!! Car nous le peuple beninois patriote nous le conjugons au passée déjà , car le président qui n’a même pas pu assurer un minimum d’assurance vie sociale à son peuple à tout simplement échouer, voyez l’affaire c’est aussi simple que ça notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

    1. Avatar de Darou Moudachirou
      Darou Moudachirou

      quitte là gbévoun kpèvi

      1. Avatar de Dr Doss
        Dr Doss

        C’est trop léger vraiment trop léger vraiment votre Qi d’huitre vous empêche énormément d’avoir une pensée analytique !!! Dixit Dr Doss

  12. Avatar de Claude Edah
    Claude Edah

    Des gens avaient chanté plus que ça dans cet petit Afrique,mais hélas…

  13. Avatar de K. Léon
    K. Léon

    Comme le président Talon dit qu’il ne veut aucune révision de la constitution, le député « initiateur » de la proposition de loi qui est affectée à la commission des lois a l’obligation de revenir devant la presse pour infirmer ou confirmer que personne, ni de près ou de loin, ne l’a poussé ou assisté dans l’élaboration de ce texte… En tout état de cause, je souhaiterais, qu’il plaise au président Talon, suite à sa déclaration devant la presse ce jeudi, de bien vouloir instruire la commission des lois et les députés de la mouvance présidentielle et/ou parlementaire, en vue d’un retrait pur et simple, un rejet de la proposition de cette loi du député BR au parlement pour qu’on n’en parle plus. Union de prière pour la paix au Bénin.

  14. Avatar de Tchité
    Tchité

    Macky à fait des déclarations publiques plus que ton apprentis. Mais quel constat faisons-nous aujourd’hui ?

  15. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Les marmailleurs de l’opposition au lieu de se consacrer sur une réorganisation des chapelles politiques se concentrent sur des rumeurs pour occuper l’espace politique. Des médiocres .
    Vraiment !!!
    Preparez-vous pour 2031.
    2026 est déjà derrière nous .
    Ni opposant ni mouvancier
    Le Plombier universitaire

    1. Avatar de AÏZoun Éric Dufour
      AÏZoun Éric Dufour

      AÏZoun Éric Dufour
      Je suis Thomas

  16. Avatar de Emilie Badankpodjian
    Emilie Badankpodjian

    Pour les tontonglouis , comme Aziz, Tchité, Doss et autres Napoléon qui pensait que nous allons modifier la constitution, vous avez encore tapé poteau. Pour Talon, il sera re_élu par applaudissement dans la rue, à l’unanimité de l’humanité

    1. Avatar de Joeleplombier
      Joeleplombier

      Laisse ces gens-là. Ils ne comprennent rien à la politique.
      Talon a réglé déjà le problème de la prochaine mandature.
      On connaît le nom du président du Bénin avant les élections. De son successeur. Cette fois encore ça ne dérogera pas à la règle.
      Je serai pas indiscret pour qu’on me taxe de susciter une candidature.
      Le Plombier universitaire

      1. Avatar de Aziz le sultan
        Aziz le sultan

        Toi susciter..une candidature…???
        En quoi.. cela sera un fait important
        Tu n es rien…,mon..guss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *