Elon Musk annonce sa prochaine grande réalisation

En 2018, SpaceX organisait ce qui allait être le tout premier vol de sa Falcon Heavy. Celle-ci allait alors prendre la direction de Mars. À son bord ? Une voiture Tesla Roadster, qui allait être envoyée sur place (sans date d’atterrissage toutefois). Depuis ? Elon Musk fantasme sur l’arrivée de la toute première fusée habitée, sur la planète rouge.

C’est un fait : Elon Musk souhaite que l’Homme se rende sur Mars et le plus rapidement si possible. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le milliardaire a fondé SpaceX, une entreprise spécialisée dans l’aérospatiale. Et à ce titre, celui qui est également derrière Tesla ou encore Neuralink nourrit de très grandes ambitions, au point d’envisager l’arrivée de sa fusée Starship sur la planète rouge, d’ici à 5 ans seulement.

Publicité

Elon Musk a Mars en ligne de mire

Mais cette prédiction, aussi folle et intéressante soit-elle, est à nuancer. En effet, ce n’est pas la première fois que le milliardaire annonce des choses assez surprenantes. Depuis dix ans, il promet que Tesla mettra sur nos routes, la première voiture autonome. Il a également affirmé que l’IA devrait devenir plus intelligente que l’Homme d’ici à l’année prochaine (en 2025). Autant d’annonces qui, pour le moment, n’ont pas été suivies de fait.

Sur X (anciennement Twitter) Elon Musk s’est toutefois laissé aller à quelques pronostics. Il a affirmé, en réponse à un commentaire, qu’il voyait bien SpaceX réussir l’exploit d’emmener son Starship sur Mars d’ici à 2029. Un pronostic osé, même si les essais de lancement se multiplient. Le 14 mars dernier, pour son 3e essai, la fusée signée Musk a effectué de très belles avancées.

Des progrès sont encore à réaliser

La barre semble toutefois avoir été placée relativement haute. Car arriver vers Mars est une chose, s’y poser en est une autre. Et plus encore, y rester puis repartir n’est, à ce jour, pas encore du domaine du possible. En effet, le Starship ne dispose pas d’une base permettant à ses occupants de rester sur place bien longtemps. En cinq ans, les choses ont le temps d’évoluer, mais les progrès affichés devront être beaucoup plus importants que ce qu’ils ne sont actuellement.

4 réponses

  1. Avatar de Dario
    Dario

    Cet article est de très petit esprit face à un Elon Musk qui a réussi l’exploit de bâtir SpaceX après PayPal (X.com anciennement) et l’agrandissement de Tesla et sa technologie supérieure (développeur de sa propre électronique et de microprocesseur!). Enfin Solar, Neuralink, Starlink, etc, évoluent, très sûrement et très concrètement. L’article écrit comme du vent en critiquant pour critiquer. Sans Elon Musk, on n’aurait pas refait tout ça pour l’espace, sinon péniblement.

  2. Avatar de Jean-Paul Darengosse
    Jean-Paul Darengosse

    Le starchip ne pourra pas être le même sur la lune et sur mars car il n’y a aucune pression atmosphérique sur la lune et la pression sur mars est inférieure à la terre. Les atterrissages ne peuvent pas être les mêmes. En plus sur la lune plus un atterisseur est haut et étroit plus l’équilibre est difficile pour ce poser.

  3. Avatar de rodrigue
    rodrigue

    Le job n’est pas encore fini sur LA TERRE.

    1. Avatar de Pier L.
      Pier L.

      Sur Mars il y a environ 1% de l’atmosphère de la Terre, il n’y pas presque pad d’eau. Ce génie dépense des milliards pendant qu’ici sur Terre 🌍 nous avons des millions qui meurent de la famine et des millions qui souffrent parce qu’en tant que civilisation, on s’en fou d’eux. Des investissements dans ces pays auraient un impact énorme pour eux et ensuite pour nous avec le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité