USA: une maladie qui avait fait des ravages fait une nouvelle victime

Alors que la dengue frappe très durement le Brésil, avec une hausse de 226% des cas observés dans ce pays en l’espace d’un an, aux USA, c’est la peste bubonique qui fait son grand retour. D’ailleurs, un homme serait décédé des suites des symptômes de la maladie, dans l’État du Nouveau-Mexique.

Le 8 mars dernier, était officiellement annoncé par le ministère de la Santé du Nouveau-Mexique, aux États-Unis, la mort d’un homme. Ce dernier a été infecté par la peste bubonique, portée et transmise par les rongeurs. Une annonce surprenante, quand on sait que la peste bubonique est désormais bien contrôlée et ne touche quasiment plus personne dans le monde.

Publicité

La peste bubonique fait un mort aux USA

Une piqûre de rappel cependant. Erin Phipps, vétérinaire de la santé publique de l’État du Nouveau-Mexique, affirme en effet que ce cas isolé doit servir aux autorités sanitaires pour relancer des campagnes de sensibilisation, afin d’alerter la population sur les risques causés par cette maladie qui est relativement ancienne. Pour information, cette maladie est portée par les rongeurs.

Les puces, qui les piquent, absorbent la maladie et piquent ensuite les humains. Mais ce n’est pas la seule façon de tomber malade. En effet, il est possible d’attraper la peste bubonique en entrant directement en contact avec des animaux malades. Cela peut être des animaux sauvages ou des animaux domestiques, qui peuvent entrer en contact avec des puces infectées et donc, in fine, transmettre la maladie à toute la famille.

Une peste qui a fait des millions de victimes

Au Nouveau-Mexique, aucun cas de peste bubonique n’avait été détecté depuis 2021. Le dernier décès en lien avec la maladie remonte, quant à lui, à 2020. Au cours de son histoire, cette maladie a causé des centaines de millions de morts. Aussi connue sous le nom de “mort noire”, cette peste bubonique a fait de 200 millions de victimes à travers le monde, notamment au Moyen-Âge.

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Les États Unis retombent dans le 16e siècle , à l’époque c’était autrement plus compliqué, car par des Européens, de nombreux Amérindiens vont mourir, et pas seulement à cause de l’exploitation de ces derniers par les premiers, mais à cause aussi des diverses épidémies qui vont donc frapper l’Amérique à partir du 15e siècle. Est-ce que les Européens étaient conscients qu’ils allaient dévaster les populations autochtones à cause de maladies telles que la variole, la peste, la varicelle… Une grande pandémie (probablement la variole) frappa toute l’Amérique du Nord‑Est en 1634. La variole frappa à nouveau entre 1639 et 1675. Le cycle infernal se poursuivit aux siècles suivants.
    La maladie se répandit de proche en proche, atteignant des populations éloignées qui n’avaient aucun contact direct avec les Européens, ce serait le cas aujourd’hui avec toutes les atteintes à l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité