La Chine réalise un exploit dans le secteur automobile

Photo Nio

Le secteur automobile a été profondément transformé par l’avènement des voitures électriques, une révolution principalement impulsée par Elon Musk et Tesla. Ces innovations ont non seulement réduit la dépendance aux énergies fossiles mais ont également introduit de nouvelles dynamiques technologiques dans l’industrie. À présent, c’est la Chine qui s’illustre par une avancée significative grâce à la compagnie Nio, qui redéfinit les possibilités de l’autonomie des véhicules électriques.

Depuis le 1ᵉʳ juin, Nio a lancé une offre audacieuse : la location d’une batterie de 150 kWh capable de propulser ses véhicules jusqu’à 1 000 km sans recharge. Cette initiative marque une étape majeure, étant donné que la plupart des batteries actuelles sur le marché, y compris celles de 75 et 100 kWh déjà proposées par Nio, offrent une autonomie bien moindre.

Publicité

Cette nouvelle batterie est disponible via un réseau de stations d’échange stratégiquement réparties à travers la Chine. Les propriétaires de véhicules Nio peuvent louer cette batterie pour un tarif de 150 yuans (environ 19 euros) par jour pendant la première semaine. Après cette période, le coût quotidien diminue à 50 yuans (environ 6,5 euros), rendant cette technologie plus accessible et pratique pour une utilisation régulière.

L’innovation ne s’arrête pas là. Les utilisateurs ont la flexibilité de récupérer et de retourner ces batteries dans n’importe quelle station d’échange du réseau Nio, facilitant ainsi les longs trajets à travers le pays. Cette facilité d’utilisation souligne un changement de paradigme dans la manière dont l’énergie est gérée et distribuée pour les véhicules électriques.

Sur le plan économique et technologique, l’impact de cette avancée pourrait être considérable. Les cellules de la batterie de 150 kWh sont fournies par Beijing WeLion New Energy Technology, une startup qui se trouve à la pointe de l’innovation dans le domaine des batteries. Nio n’a pas communiqué le coût exact de production de ces batteries, mais leur comparaison avec le prix d’un modèle de voiture suggère un investissement substantiel.

À plus long terme, la Chine ne montre aucun signe de ralentissement dans son ambition de dominer le secteur des technologies de batteries. Le gouvernement prévoit d’investir près de 780 millions d’euros dans la recherche et le développement des batteries à état solide, avec le soutien probable de géants industriels tels que CATL, BYD, FAW, SAIC, WeLion, et Geely. Cet investissement pourrait bien préparer le terrain pour la prochaine grande révolution dans l’automobile électrique, confirmant ainsi le leadership chinois dans ce domaine crucial pour l’avenir de la mobilité durable.

5 réponses

  1. Avatar de Le baikal
    Le baikal

    Ont ils dit un jour que le president Xi a felicite une quelconque innovation en Chine ?.
    Pas besoin de tout ce cinema ou de cette hypocrisie refractaire pour permettra aux jeunes chinois de travailler et d’ innover.

  2. Avatar de Tchité
    Tchité

    Le 🇿🇼 Zimbabwean Tshikumbotso avait déjà révolutionné ce domaine en créant sa voiture qui n’avait pas besoin de recharge, qui utilisait la radio fréquence pour assurer son rechargement , même sur la route. Ce qui éliminé le besoin des batteries, et celui de mettre constamment la pression sur les mines Africaines et les humains (assassinés, réfugiés en RDC etc)

    1. Avatar de Tchité
      Tchité

      Maxwell Shikumbotso.

      1. Avatar de Sid
        Sid

        On en revient à Tesla et Edison, actionnaire de JP Morgan et General Electric. Pour Edison et sa clique, une invention ne vaut que si elle rapporte de l’argent.
        Les travaux de Tesla n’ont pas été abandonnés par les Russes et la défaite probable de l’OTAN sera d’une certaine manière la revanche du scientifique Tesla sur le capitaliste Edison.

    2. Avatar de Tchongon
      Tchongon

      Tchité
      Pour ta gouverne de va nu pieds,
      C’est archi faux, la confirmation a été donné par le 1er ministre zimbabwéen. Il a même demandé l’aide des pays africains pour subvenir aux besoins des habitants car Mugabé le dingue à tout mis à terre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité