Championnats d’Afrique de karaté: Homéky rend hommage aux médaillées béninoises

Championnats d’Afrique de karaté: Homéky rend hommage aux médaillées béninoises

Le ministre des sports a reçu hier les athlètes médaillés au championnat d'Afrique de Karaté pour leur rendre hommage.

Karaté: Océane Ganiéro championne d’Afrique des -55 kg

Après la brillante performance de l’équipe béninoise dame de Karaté aux championnats d’Afrique Cameroun 2017, ponctuée par une médaille d’Or pour Océanne Ganiéro (-55kg), un bronze Moustapha Rokiyath (-61kg) et deux bronzes en équipe, le ministre des sports, Oswald Homéky a reçu hier jeudi 8 juin 2017 ces valeureuses athlètes pour leur rendre hommage.

Océanne Ganiéro la porte-parole des athlètes, s’est confondue en remerciements à l’endroit du ministre des sports qui a permis que la délégation béninoise soit au Cameroun pour prendre par aux 16è championnats d’Afrique de karaté. Car, lâche-t-elle, «depuis que j’ai commencé à sortir, c’est la première fois qu’on sort avec au tant de personnes dans la délégation. Je pense que cela a contribué aux résultats que nous avons produits».

La championne d’Afrique en titre chez les -55kg et ses paires ont été reçues hier par le ministre des sports Oswald Homéky. A 22 ans, Océanne Ganiéro a confié qu’elle court après ce titre depuis longtemps. Cet aboutissement heureux de tant d’efforts et de sacrifices, n’était d’ailleurs pas évident.

Des médailles à la clé

Après son échec aux jeux islamiques de la solidarité de Baku, elle s’est donné pour obligation de rebondir au Cameroun. Le Bénin a envoyé huit athlètes dont trois dames. La première journée a été consacrée au kata dame en équipe où le Bénin s’est contenté d’une médaille de bronze.

La deuxième journée a eu lieu les individuelles, toutes catégories confondues, sauf les -50 et -60 kg. C’est là que Moustapha Rokiyath (-61kg) a obtenu sa médaille de bronze. Quant à Océanne Ganiéro, elle s’est retrouvée en finale face à une tunisienne qu’elle a battu (3-1).

«Franchement, ce n’était pas évident mais avec l’aide des coachs et de mes coéquipiers qui m’ont recentrée, je me suis laissée aller sur le tatami», a indiqué la médaillée d’Or qui ajoute «j’ai quitté Cotonou pour l’Or. Je recherchais ce titre depuis 2014».

A la dernière journée (dimanche 4 juin 2017), il y a eu la compétition de kumite par équipe. L’équipe béninoise dame a battu le Sénégal en éliminatoires avant de se faire battre par la Tunisie en demi-finale. L’équipe a tout de même engrangé une deuxième médaille de bronze.

A sa suite, le président de la Fédération béninoise de karaté, Roch Quenum, a rappelé que c’est pour la toute une première fois que le Bénin va à une compétition de karaté avec autant d’athlètes, et par voie aérienne. Il a ensuite plaidé pour une bonne organisation du championnat de zone que le Bénin accueille en août prochain. Une bonne organisation va renforcer les responsables du karaté continental sur le choix du Bénin pour organiser le championnat d’Afrique 2021.

Le ministre Homéky félicite les médaillées

«Un troisième exploit féminin qui augure d’une autre succession de victoires que je vois venir», relève le ministre des sports Oswald Homéky (allusion faite de la médaille d’Or de Noélie Yarigo et celle de bronze d’Odile Ahouanwanou à Baku).

Il a félicité les athlètes et les encadreurs tout en leur exprimant la reconnaissance du chef de l’Etat et de tout le Bénin. Car, cet exploit grandi toute la nation béninoise. Il a rappelé que sa mission à lui est de révéler le Bénin à travers le sport, lui et son cabinet s’y attèlent.

C’est pourquoi désormais, ils étudient l’opportunité de participer à certaines compétitions et la composition des délégations, car les résultats ont commencé à suivre. Il a pour terminer, renouvelé son engagement à accompagner la championne d’Afrique tout au long de sa carrière

Commentaires

Commentaires du site 0