Virus Lassa au Bénin: des volontaires aguerris pour la riposte

Virus Lassa au Bénin: des volontaires aguerris pour la riposte

La Croix-Rouge Béninoise (CRB) a organisé une formation au profit de 80 volontaires de communes cibles, dont le lancement a été fait à Matéri.

Santé : Un recrutement de 3000 agents en vue

Elle s’inscrit dans le cadre d’un Fonds d’urgence de réponse à l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Lassa, octroyé par la Croix-Rouge de Belgique.

Une épidémie de fièvre hémorragique à virus Lassa a refait surface en début d’année au Bénin dans la commune de Tchaourou, où un premier cas suspect a été enregistré le 12 février 2017. La victime a fini par rendre l’âme. Trois autres cas suspects ont également été enregistrés par la suite à Natitingou.

Mais selon la déclaration faite par le ministre en charge de la santé devant les partenaires techniques et financiers et les Ong, les autorités sanitaires nationales ont mis en alerte et renforcé le système de surveillance épidémiologique. Ils ont organisé la riposte.

Ce qui fait qu’à la date du 06 mars 2017, aucun cas suspect, ni de décès, n’a été enregistré au Bénin. Dans sa mission de prévention et d’allégement des souffrances humaines, la Croix-Rouge Béninoise (CRB) entend déployer des volontaires dans les communes touchées, notamment Natitingou et Matéri, Tanguiéta dans l’Atacora, et Tchaourou dans le Borgou, pour la sensibilisation des communautés aux bonnes pratiques en eau, hygiène et assainissement, et le suivi des contacts.

C’est dans ce cadre que la CRB a lancé une formation au profit de quatre vingt (80) volontaires des comités locaux touchés, à raison de vingt (20) volontaires par comité local dont l’objectif est de rendre apte les volontaires de la CRB à répondre efficacement à la riposte de l’épidémie de Lassa. Le lancement officiel de cette formation qui a duré du 12 au 16 juin 2017, a été fait le lundi écoulé dans la salle de conférence de la mairie de Matéri en présence du vice-président de la CRB, Sika Kpatimi, de la directrice santé de la CRB, Nadège Aholoukpè, et sous la supervision du coordonnateur départemental Atacora-Donga, Adrien Avlessi

Commentaires

Commentaires du site 0