Réaction sur les exonérations accordées à Bénin Control : Wadagni entretient la confusion

Réaction sur les exonérations accordées à Bénin Control : Wadagni entretient la confusion

Le dimanche dernier sur l’émission ‘’Sans langue de bois’’ de Soleil fm, le député Valentin Djènontin-Agossou a condamné la manière dont les exonérations fiscales sont accordées à la société Bénin control et d’autres sociétés.

Bénin : « Bénin Control SA » reprend du service ce jour

Il a par la même occasion souligné la méconnaissance dont font preuve les ministres des Transports et de l’Economie dans ce dossier sensible.

Au lendemain de cette sortie médiatique, c’est-à-dire le lundi 12 juin 2017, le ministère incriminé est monté au créneau à travers un communiqué signé du directeur de cabinet, Servais Adjovi pour tenter d’apporter un démenti. Selon ce communiqué, le ministère des finances n’a jamais accordé de nouvelles taxes d’exonération à Bénin Control, bien au contraire, il a procédé à la réduction du  champ d’application des exonérations initialement accordées. Il est dit dans ledit communiqué que

« le ministère chargé de l’économie et des finances s’est engagé, depuis 2016, dans une véritable lutte contre les exonérations accordées de façon arbitraire et anti-économique. Les résultats de cette lutte font apparaître la réduction remarquable des montants y afférents en 2017».

Mais il a fallu la sortie du député de la 6e circonscription électorale Valentin Djènontin-Agossou pour qu’on se rende compte que le ministre entretient la confusion et met du coup le Chef de l’Etat en difficulté.

En effet, dans une correspondance adressée au directeur général de la société Bénin control le 15 mai 2017 (lire ici), le ministre de l’Economie et  des Finances avait bien écrit à la page 2 du document :

« …vous bénéficierez des exonérations des droits et taxes de douane à l’exception de la taxe de voirie sur les importations des matériels d’exploitation présentés dans l’offre technique acquis ou pris en location… ».

Entre ces deux extraits, on comprend que l’autorité n’est pas claire et cela conforte Valentin Djènontin dans sa position, quand il affirme que les ministres des Transports et de l’Economie ont une méconnaissance inouïe du dossier du programme de vérification des importations (Pvi).

Romuald Wadagni a rassuré tout le monde du bon encadrement des exonérations fiscales, mais ce n’est pas fini. Il doit revenir éclairer davantage la lanterne des citoyens sur les tenants et les aboutissants de ce contrat Pvi qui suscite à juste titre tant de polémiques. Parce qu’au-delà de tout, c’est le contribuable qui perd, si le dossier n’est pas bien ficelé

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Jaidit 1 mois

    Qu’est-ce que le petit WADAGNI peut bien refuser à BENIN CONTROL, la société du Président TALON?… Evidemment, RIEN. Non seulement, TALON pille les ressources du Bénin avec son PVI mais en plus, il bénéficie d’exonérations fiscales! C’est open bar pour lui, sa famille et son clan pendant que le peuple n’a rien pour étancher sa soif… Ainsi, va le Bénin sous la “Rupture”. La question est pendant combien de temps encore le peuple va supporter ce supplice là?…

  • Avatar commentaire
    aziz 1 mois

    En toute honneteté…personne ne peut reprocher à talon le choix…de ses collaborateurs….

    La constitu…lui en donne le droit

    Il a donc choisi.. de ses stratégies,de son dessein..et ce ne sont pas les complices…qui manquent

    Abt et pik…en sont la manifestation,la caution politique….

    D’autre..part la const..donne des pouvoirs…à d’autres insti..de la république..comme l’assemblée..qui vote les lois et controle l’action du gouvernement..

    Les autres insti..le font ils….?

    Enfin…les autoproclammés société civile….sont ou…? que font ils..?..quelle est la pertinence de leurs existences et de leurs actions…?

    Pour terminer…le peuple beninois…n’est il pas responsable de ses choix…?

  • Avatar commentaire
    Tonagnon 1 mois

    Wadagni se comporte comme le trésorier personnel de Patrice Talon et non comme un ministre de la République. Ce qui compte pour lui c’est d’abord et avant tout la prospérité des affaires personnelles de son patron et la mise en difficulté de ses adversaires en affaire et en politique. Le Bénin et les béninois peuvent crever, il n’a rien à foutre. C’est vraiment indigne. Qu’il arrête au moins de nous prendre pour des imbéciles avec ces communiqués sans fondement. Il faut qu’il comprenne au moins qu’il n’a aucun avenir politique au Bénin car les béninois ont la rancune tenace. Ils ne lui pardonneront pas les impôts et taxes crées arbitrairement pour combler les trous laissés par les affaires de Talon. Le président Zinsou (Zinsou Takouè) n’a jamais été pardonné avant sa mort.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 1 mois

      Toi tonagnon tu as bien parlé au début , mais tout gâté à la fin avec ton ” zinsou takoué ” ; à cette époque comme de nos jours , il faut lever des impôts pour les besoins de developpement du pays , en plus des aides , et les dirigeants de l’époque ne les pillaient pas pour leur compte comme talon l’es.croc et les ruptucons le font en ce moment

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 1 mois

      Vous m’étonnez en faisant ce constat qui est de notoriété publique. Naturellement cela fera perdre du temps à quelques forumistes même s’ils sont complètement blasés par le dossier Talon-La Rupture. Rien de nouveau sous le soleil et personne ne dit plus rien malgré l’évanouissement de notre president dans la nature. Cela n’inquiète plus personne que notre gouvernement devienne “un vaisseau fantôme sur une mer agitée”. Le pays n’en a que faire !

      • Avatar commentaire
        aziz 1 mois

        Doyen…!!!

        Moi je suis…sur que talon…est 115….

        Ou bien..il est parmi les refugiés africains..qui traversent la méditérannée…pour l’europe

        Il est en fuite…et l’interpole..doit le capturer..par ce qu’on a quelques petites questions à lui poser…à la division des investigations criminelles..n’est ce pas

        Le lt collombo…doit nous aider..

        • Avatar commentaire
          aziz 1 mois

          lire..il est au 115

          • Avatar commentaire
            CODJO ATAKOUN 1 mois

            @ Aziz. Nous allons lancé : Patrice Talon Wanted. Récompense : une de ses entreprises au choix.