Jeux de la Francophonie: «… Je suis contente de ma performance…» dixit Odile Ahouanwanou

Jeux de la Francophonie: «… Je suis contente de ma performance…» dixit Odile Ahouanwanou

Partie à Abidjan pour un podium, Odile Ahouanwanou a terminé, ce lundi 24 juillet 2017, quatrième au lancer de poids. Dans cet entretien, l’athlète revient sur sa compétition.

Mondiaux d’Athlétisme : Le Bénin représenté par Yarigo et Ahouanwanou

Malgré sa déception, elle est contente de sa performance (14m78, sa meilleure de la saison dans cette épreuve). Elle parle aussi de sa participation aux mondiaux en août prochain. 

Odile Ahouanwanou, racontez-nous un peu votre compétition

Je viens de finir avec le lancer de poids. J’ai fini quatrième. Je suis désolé de manquer le podium et de n’avoir pas remporté une médaille. Mais d’autre part, je suis contente de ma performance qui va beaucoup m’aider sur les épreuves combinées aux prochaines compétions. J’ai fait 14m78. Je pense que c’est ma première performance de ce type durant cette saison, au lancer. Pour moi, c’est un point positif.

Vous avez dormi à l’aéroport et raté votre vol. Est-ce que tout ceci n’explique pas le résultat ?

Je ne dirai pas oui puisque j’ai eu le temps après pour me préparer. J’ai eu trois jours de repos pour récupérer. Je ne suis pas fatiguée. J’ai fait ce qu’il faut. Je me suis donnée, cela explique mon résultat.

On sent quand même que vous êtes déçue…

Oui ! Mon objectif quand je monte sur un terrain de compétition, c’est de gagner. Ce n’est pas facile d’accepter la défaite mais cela fait partie du sport. Il faut accepter la défaite pour mieux s’organiser pour l’avenir.

La prochaine compétition ce sont les mondiaux de Londres. Quel est votre état d’esprit ?

Motivée ! Je garde mon énergie. J’ai raté une médaille ici, mais cela ne me perturbe pas. Car j’ai d’autres objectifs que je dois atteindre très prochainement.

Quel est l’objectif minimal pour les mondiaux?

Mon premier objectif c’est d’abord d’être parmi les meilleures, essayer de concurrencer les meilleurs du monde. Ensuite, participer aux grandes compétions. Les Jeux olympiques, les championnats du monde… Mon niveau actuel je le mérite, car j’y travail chaque jour, je ne dors pas. Je voudrais tout simplement que les efforts que je fournis payent.

Pour conclure cet entretien que diriez-vous au peuple béninois?

Je remercie d’abord vous les journalistes. Je suis désolée de ne pas satisfaire mon peuple. Je sais gré de leur soutien et je leur annonce que le meilleur arrive.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 mois

    Jeux de la Francophonie: «… Je suis contente de ma performance…» dixit Odile Ahouanwanou
    TOUT SIMPLEMENT TRISTE !
    4 E ET ON SE CONTENTE.