Bénin # Nigeria Une victoire à tout prix pour les Écureuils

Bénin # Nigeria Une victoire à tout prix pour les Écureuils

Dans le cadre de l’ultime tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (Chan) Kenya 2018, les Ecureuils du Bénin accueillent ce dimanche 13 août 2017 au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou, les Super Eagles locaux du Nigeria.

Eliminatoires Chan Kenya 2018: Les Ecureuils aux portes du second tour

Dans cette rencontre, tout autre résultat qu’une victoire condamne d’emblée le Bénin. Le Bénin joue sa qualification pour le Championnat d’Afrique des nations (Chan) Kenya 2018, ce dimanche face au Nigeria.

Pour continuer de nourrir l’espoir d’une qualification pour le rendez-vous du Kenya, les Ecureuils locaux du Bénin se doivent de boucler l’affaire déjà à Cotonou. Car, l’expédition de Kano pour le match retour est comme un col de première catégorie que le Bénin sur papier ne peut gravir. Le football ne cesse de rappeler qu’il est fait de trop de variables imprévisibles, mais il reste que le Nigeria est une nation de football en quête d’une troisième participation au Chan.

A domicile, l’équipe nigériane sera très difficile à jouer. Alors, les Ecureuils n’ont pas le choix. Dimanche, les poulains d’Oumar Tchomogo vont devoir aller au charbon. Mieux qu’une victoire, les joueurs doivent marquer autant de buts que possible. Mais voilà: les Ecureuils locaux du Bénin ont une attaque technique généreuse dans l’effort, mais qui marque très peu.

Les sept matchs amicaux livrés avant l’entame des éliminatoires et la double confrontation face au Togo au premier tour, confirment bien que cette équipe ne sait pas marquer, ou qu’elle ne marque pas beaucoup. Or, face au Nigeria, il faut faire le plein de buts à domicile et chercher à gérer au match retour une semaine après. Le staff et les joueurs en sont bien conscients et ont bien travaillé toute la semaine. Et il est une certitude que le Bénin ne se présente pas à cette confrontation en victime expiatoire.

A part le manque d’adresse devant les buts, quelques flottements en défense faute de concentration permanente, et un problème de fraicheur physique à l’heure de jeu, les Ecureuils ont les armes pour battre les Super Eagles locaux. Ils ont prouvé en match amical qu’ils ont la capacité de tenir en échec le Ghana à Accra (1-1). Mais les joueurs nigérians viennent en conquérants à Cotonou. Dans l’impact physique, les Ecureuils locaux doivent s’attendre à du lourd. Le Nigeria a un championnat régulier et les joueurs ne manquent point de compétition.

Si le Bénin n’a pas eu de match amical pour préparer cette rencontre, les Super Eagles locaux se sont frottés ce vendredi 4 août dernier au club de Kano Pillars Feeders. Ils ont remporté le match (3-1). Les Béninois sont prévenus.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Norbert himboume 4 mois

    On sait que les beninois sont moins éduqués dans beaucoup de choses,mais cela ne veut pas dire que c’est dans toutes matières. Aussi, nous ne pouvons pas nous acheter d,un certain nombre de choses comme arbitres,

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 mois

    LE BENIN EST AVERTI : LE FOOTBALL N’EST PAS LA POLITIQUE OU LES DEPUTES SONT ACHETE . ACHETEZ UN ARBITRE ET LE PAYS EN FACE DE VOUS TRES DOUE EN FOOTBALL VOUS GAGNERA GRACE AUX BUTS LOINTAINS !

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 mois

    SI A DOMICILE LE BENIN A ETE INCAPABLE DE BATTRE LES PETITS TOGOLAIS DE EYADEMA MALGRE L’ARBITRAGE NUL ET MAUVAIS , CE N’EST PAS LE NIGERIA QU’ON VA BATTRE.

    • Avatar commentaire

      Conclusion mon gare c’est comment il n’y a pas petit football OK je pense c’est vie dans ta tête

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 mois

    SI A DOMICILE LE BENIN A ETE INCAPABLE DE BATTRE LES PETITS TOGOLAIS DE EYADEMA MALGRE L’ARBITRAGE NUL ET MAUVAIS , CE N’EST PAS LE NIGERIA QU’ON VA BATTRE.
    LES MOTS ENCOURAGEANTS DU JOURNALISTE NE METTRONT PAS LES BUTS .
    SEULS UN ENTRAINEUR DIGNE , DES JOUEURS DE VALEURS ET DES MATCHES AMICAUX CONSEQUENTS AIDERONT LE BENIN A FAIRE AU MIEUX UN MATCH NUL AVANT LA DECULOTTEE AU NIGERIA AU RETOUR .
    SUR LE PLAN FOOTBALL , LE NIGERIA SAIT COMMENT JOUER CONTRE UN PAYS QUI SE FAIT AIDER DES ARBITRES .ILS MARQUENT DES BUTS DE LOIN ET L’ARBITRE NE SAIT QUE FAIRE QUE DE VALIDER .
    LE BENIN EST AVERTI : LE FOOTBALL N’EST PAS LA POLITIQUE OU LES DEPUTES SONT ACHETE . ACHETZ UN ARBITRE ET LE PAYS EN FACE DE VOUS TRES DOUE EN FOOTBALL VOUS GAGNERA GRACE AUX BUTS LOINTAINS !

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 mois

    AVANT DE COMMENTER LE SUJET PROPREMENT DIT , JE ME DEMANDE POURQUOI LA FBF A DORMI SUR SES LAURIERS ET AUTORISE ET ACCEPTE BENOITEMENT QUE LE MATCH RETOUR EST LIEU A KANO UNE REGION INFESTEE DE BOKO HARAM [email protected]?
    LE NIGERIA A ASSEZ DE STADES RECONNUS PAR LA FIFA AU SUD COMME AU CENTRE DU PAYS .
    POURQUOI JOUER EN FACE DE BOKO HARAM A KANO ? LES REGLEMENTS DE LA FIFA SONT CLAIRS : UN PAYS QUI NE SE SENT P[AS EN SECURITE CHEZ SON VOISIN PEUT A TEMPS DEMANDER LE REPORT DU MATCH SUR UN AUTRE TERRAIN SECURISE .
    AU BENIN , ON DORT ET ON ACCEPTE LE FAIT ACCOMPLI HONTEUSEMENT .

  • Avatar commentaire
    aziz 4 mois

    Ne nous faisons pas d’illusions..les jeux sont faits..

    Hier c’était les éperviers..qui nous ont raté de peu..

    Aujourdhui..ce sont des aigles…memes verts en plus…c’est à dire..nous voir..manger sur un arbre déchiqetés….

    L’écureuil…est un animal,malin,voyous,calculateur…mais peureux..qui fuit sans demander son reste..n’est ce pas

    En tout cas…c’est une raclée qui nous attend..

    La seule solution..si les nigerains nous battent..en foot..eh bien…on va faire la chasse..aux nigerians..on les frappe,on les vole…et puis il n’ a rien