Menaces contre le Venezuela : Donald Trump sur plusieurs fronts

Menaces contre le Venezuela : Donald Trump sur plusieurs fronts

Le tonitruant président américain, Donald Trump n'en a décidément pas fini avec les menaces. Quelques mois à peine sa prise de fonction, le président Trump n'en finit pas de s'en prendre à ceux qu'il considère comme les ennemis de l'Amérique libre. 

Tension en vue entre les USA et la Turquie

Il y a d’abord eu l’Iran, puis la Corée du Nord, et désormais le Venezuela.  Mais ce qui étonne plus d’un observateur dans le monde, c’est le fait que chacune des situations précitées n’a pas encore été réglée avant l’annonce de la suivante. Et pour cause, Donald Trump semble pressé, très pressé.

En pleine crise avec la Corée du Nord, le président américain a en effet évoqué la situation au Venezuela. Et ce en des termes menaçants : «Le peuple souffre et des gens meurent. Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, notamment une possible option militaire si nécessaire» a t-il déclaré. Sur ces dossiers le président américain s’inscrit dans la droite ligne de la politique américaine depuis plusieurs décennies. Mais il se démarque de ses prédécesseurs par ses références (non masquées) à des interventions militaires.

Les pays d’Amérique latine opposés, Maduro ordonne des exercices militaires

Après la déclaration du président américain, les pays d’Amérique latine ont fermement condamné de façon unanime, toute volonté d’intervention militaire au Venezuela. Le président Maduro, en héritier d’Hugo Chavez a lui ordonné à son armée d’effectuer des exercices militaires en prévention d’une éventuelle attaqueNicolas Maduro Guerra, fils du président vénézuélien a pour sa part affirmé qu’ils prendront la maison blanche en cas d’attaque du pays.

Depuis sa prise de fonction, le président américain multiplie sans hésiter les menaces envers les pays hostiles sans prendre en compte les conventions d’usage. Une situation qui a terme risque de créer plusieurs foyers de tension dans le monde.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 1 mois

    olla oumar , fais preuve d ‘intelligence .
    SUR LE DOMAINE EMPLOI , LES USA EVOLUENT POSITIVEMENT .
    LAISSEZ TRUMP EN PAIX ET ATTAQUEZ-VOUS A HILLARY CLINTON ET L’HYPOCRITE OBAMA QUI ONT SIGNE L’ASSASSINAT DE KHADAFFI

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 1 mois

      Francky , quitte dans affaire assassinat de khadaffi trucidé par ses propres frères libyens , même qu’il n’avait pas trouvé refuge dans son propre village .
      Emplois de Trump là on voit pas encore , c’est plutôt Obama qui avait fait le boulot même que c’est lui qui a redonné vie aux géants de construction automobile comme général motor , Ford etc
      Hein !

  • Avatar commentaire
    aziz 1 mois

    L’administration americaine..en afganistan,en irak,en syrie,en corée,au vénézuela…dans le golfe persique contre l’iran..

    l’incarnation du diable ,du satan,du danger pour la paix dans le monde..

    A peine ses crimes sur le vietnam,et timor,au nicaragua,au chili,au grenade,au panama..ne sont pas encore cicatrisés…

    L’administration amérecaine…incubateur..de daesh et tous les groupes terrorites à travers le monde..

    ç’en est trop n’est ce pas..

    La russie a recupéré la crimée…et on a vu tous les médias aux ordres,les pays occidentaux..aux ordres..sans diplomatie..(on regrettera chirac et villepin)..nous saoulé avec..les sanctions contre la russie

    C’est le seul..pays..qui ne s’embarasse pas avec le droit international..parce qu’il a toujours fait..pour exporter loin de son territoire…les destructions..

    Je dis vive le petit gros…qui..va leur foutre une grosse quenelle dans le fion….

    Et je vous jure..qui font déjà dans leur froc…les amerlocks

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 1 mois

    De Donald Trump , nous dirons qu’il est un ” Gaston la gaffe ” est ce parce qu’il n’a rien à proposer aux américains sur le plan de l’emploi par exemple , qu’il s’illustre d’aussi mauvaise manière ?
    Sur le cas du Venezuela,il a réussi une chose , c’est de remettre maduro sur la sellette , les pays latinos américains , sont solidaires de lui , même son opposition radicale , patriotisme ainsi que souveraineté obligent