Nigeria # Bénin : Les Ecureuils locaux à l’heure de la confirmation

Nigeria # Bénin : Les Ecureuils locaux à l’heure de la confirmation

L’équipe locale de football du Bénin est depuis ce jeudi 17 août 2017 à Kano au Nigeria, pour la manche retour du dernier tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (Chan) Kenya 2018.

Bénin/FOOTBALL : Les écureuils locaux en route pour Ouaga

Après une courte victoire à Cotonou le dimanche 13 août passé, les Ecureuils locaux vont à la quête d’une qualif devant les Super Eagles locaux du Nigéria ce samedi 19 août.

Une qualification au bout de 90 minutes de jeu. C’est ce que vont tenter les Ecureuils locaux du Bénin, sur la terre hostile de Kano au Nigeria, demain samedi 19 août 2017. Dans le cadre de l’ultime tour des éliminatoires du Chan 2018, Oumar Tchomogo et ses poulains se présentent à Kano avec une petite avance au score. Leur courte victoire dimanche dernier à Cotonou, leur permet d’aborder ce match retour avec une certaine confiance, même si ce n’est pas une assurance. Ce léger avantage peut permettre à l’équipe de rentrer dans ce match retour beaucoup plus libérée. On le sait, cette rencontre n’est pas une partie de plaisir et les joueurs béninois vont devoir accepter de souffrir de bout en bout, sans jamais rompre. Sauf un revirement, Tchomogo va utiliser son système habituel qui a semblé donner à l’équipe une assise défensive.

Mais le premier défi demain pour Mama Séïbou et ses coéquipiers est bien physique. Le match va se jouer à ce niveau. Car, les Ecureuils vont chercher à préserver leur avantage. Pour cela, ils vont attendre patiemment l’adversaire et exploiter les quelques occasions de contre qui vont s’offrir à eux. Alors, il va falloir répondre à l’impact physique de l’adversaire. A Cotonou, les Nigérians ont montré que techniquement, ils ne sont pas au niveau des Béninois. Mais physiquement et tactiquement, c’est une autre histoire. Les deuxièmes mi-temps de l’équipe locale béninoise ne sont jamais à l’image des débuts de rencontres. Et l’équipe béninoise parait vulnérable avec un milieu de terrain qui disparaît. Oumar Tchomogo connait sans doute ces faiblesses de son équipe. On attend de voir comment il va manœuvrer ses hommes pour obtenir la qualification

Commentaires

Commentaires du site 0