Supposée attaque contre « Prostapi » d’Api-Bénin : Valentin Agon veut traduire l’auteur en justice

Supposée attaque contre « Prostapi » d’Api-Bénin : Valentin Agon veut traduire l’auteur en justice

Le docteur Valentin Agon, promotteur d’Api-Bénin, ne veut pas laissé impunie l’attaque à sa personne et le discrédit qui a été jeté le mois dernier par un monsieur X, par le biais des médias béninois, sur son produit « Prostapi », qui guérit l’hipertrophie de la prostate.

Hépatites virales: L’alliance Abosch-vi lance 15 jours de sensibilisation pour enrayer le mal

Après avoir appris le mois dernier l’attaque d’un monsieur X au travers des médias béninois, contre sa personne et son produit «Prostapi», destiné à guérir efficacement  « l’hypertrophie de la prostate », le docteur Valentin Agon, promoteur d’Api-Bénin, a organisé ce samedi 9 septembre 2017 au Champ d’oiseau de Cotonou, une conférence publique de presse. Il y est revenu amplement sur les vertus de son produit, et a déclaré vouloir traduire l’auteur du forfait en justice.

En effet, son médicament Prostapi qu’il a fabriqué pour guérir les souffrants de l’hypertrophie de la prostate, a essuyé il y a deux semaines dit-il une grave attaque de la part d’un individu X. Alors, pour répondre à cette attaque  dont il dit avoir été victime, le docteur Valentin Agon a organisé une conférence de presse publique ce samedi 9 septembre 2017, au Champ d’oiseau de Cotonou. A l’entame de ladite conférence de presse, il évoque les raisons qui l’ont motivé.

« Nous étions au Canada il y a de cela deux semaines. Et à travers les médias béninois, nous avons constaté que notre produit Prostapi est attaqué. Notre nom même, Valentin Agon, est attaqué. Et notre société Api-Bénin est attaquée. Nos produits Api sont attaqués. Donc nous devons réagir pour rétablir la vérité. C’est dans ce sens que nous voulons vous dire que les propos à l’endroit de notre société et de son produit Prostapi qui est une innovation efficace contre l’hypertrophie de la prostate, sont mensongers. Nous sommes là aujourd’hui pour vous dire toute la vérité sur notre Prostapi, et  aussi pour vous annoncer que celui qui a attaqué notre produit sera traduit en justice », déclare nerveusement le professeur, avant d’expliquer que « son médicament, sa marque Prostapi est protégée et déposée ».

Aussi, a-t-il saisi l’occasion pour présenter le Prostapi. « Prostapi B, c’est un produit en 200 gélules dosées à 320 mg. Puissant anti-inflammatoire, Prostapi a une excellente action thérapeute sur l’hypertrophie de la prostate. Il normalise le volume de la prostate, supprime les rétentions et mictions répétées de l’urine. Aussi, est-il préventif de la maladie», assure le docteur Agon. Il indique ensuite  qu’on en  prend 2 gélules trois fois par jour. L’ayant assisté au cours de la conférence de presse, l’ingénieur en imagerie au Chd d’Abomey Justin Ogoubiyi, a aussi témoigné de l’efficacité du produit.

« L’hypertrophie traité avec Prostapi ça marche », a-t-il rassuré.

Il faut rappeler que le docteur Valentin Agon a pris soin de taire l’identité de son attaquant à la conférence de presse

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    aziz 6 jours

    C’est avec plaisir,fierté que j’ai lu ,le cv,les prouesses,la détermination du prof chercheur Agon..

    Il nous donne…la certitude…qu’on peut vaincre la fatalité…grace au travail bien fait..

    Ceux sont des gens…comme lui…que moi j’appelle des afro optimistes,des afroréalistes…dont nous avons besoin

    Que dire de cet imbécile…crétin,taré et inculte…qui brule un billet de banque juste…pour faire le buzz…et satisfaire son égo mal refoulé

  • Avatar commentaire
    Ganhoutodé 6 jours

    Chers compatriotes bonjour. J’ai lu la découverte du Dr Agon et les commentaires qui ont suivi. Je dis félicitations a M. Agon pour avoir chaque fois osé. Nos commentaires doivent aller dans ce sens et faire des propositions pour l’amélioration. Du la marque est protégé, inutile de chercher à traduire x en justice. Avant prist’api, il y avait d’autres qui se disaient détentrices de la vérité dans ce domaine. Avec Agon ils doivent comprendre que le marché s’agrandit pour le bien être de la population. Bravo à vous tous et retrouvez en chercheurs pour porter loin le nom du Bénin

  • Avatar commentaire
    Tchite' 7 jours

    Consommer Beninois. Il y ce médicament et notre prego était en France pour opération de prostate et y était rester des semaines en convalescence?

    Le premier des Beninois ne consomme pas Beninois donc.

  • Avatar commentaire
    Sheidsonn 1 semaine

    Si les laboratoires de recherches européens se laissaient dénigrer sans avoir d’abord protéger leurs marques de produits, je crois que nous autres ici, en “Voies de sous-développement” ne seront pas des consommateurs accrocs de leurs produits qui ne sont autres que des drogues.
    Les meilleures valeurs de développement sont ici sur place et le Docteur Valentin AGON en est un.
    Le Japon, pour être aujourd’hui cette puissance que nous respectons, est bien parti de quelque-part ;
    Pour la Chine, que nous craignons tous, c’est bien pareil, n’est-ce-pas ?
    Eh bien, ne voyons pas toujours dans les limites de nos insuffisances égoïstes ou individualistes pour crier de l’incapacité de notre frère qui lui juste à côté de nous, à un flaire aigu et une vision d’épervier pour entrevoir très loin ce dont nous pourrions demain.

  • Avatar commentaire

    Mr AGON dit clairement que son produit PROSTATI est une marque déposée et protégée. Est ce que vous comprenez ce cela signifie en matière d’invention et de la propriété intellectuelle? renseignez vous un peu j’ai compris depuis que vous ne comprenez pas souvent les sujets et vous jetez dans commentaires non sens.
    Mr AGON a été distingué par la CEDEAO, et il a été reçu en juillet 2017 par le président en exercice de la CEDEAO.
    Mr AGON fait de gros éffort pour le développement du continent africain. Nous n’inventons pas ou bien nous ne travaillons pas pour les européens. Je comprends l’amertume du premier qui a aussi un produit qui guérit le même mal. Il doit savoir qu’il ne restera pas éternellement le seul à avoir le remède. Donc du calme.

  • Avatar commentaire
    Leboss 1 semaine

    Avant de lancer un produit sur le marché,il est nécessaire de faire des études scientifiques. Sur quels études publiés dans quelles article scientifique de base cet Monsieur pour faire delà publicité d’un remède .

    • Avatar commentaire
      Tchite' 7 jours

      Le boss, sort to magazine de santé et tes revues et il viendra y publier.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 1 semaine

    Je ne doute pas de l’efficacité de ce produit. Mais ce produit ne se trouve dans aucune pharmacie en Europe. D’où ma question ; est-il destiné aux Béninois seulement ??? Â certains pays Africains. N’est -il pas une modernisation de la pharmacopée Africaine ????
    La question mérite une réponse. Tu

    • Avatar commentaire
      Analyste 1 semaine

      Il y a en effet un certain vide à combler par les pays africains en la matière. On doit légiférer et des organes de contrôle doivent être mis en place pour veiller aux protocoles de mise en marché des choses.
      Mais dans le même temps, empêcher d’utiliser la pharmacopée en attendant, pourrait faire plus de dégât que de laisser faire.