Bénin : Patrice Talon entame une tournée africaine (qui intervient tardivement)

Bénin : Patrice Talon entame une tournée africaine (qui intervient tardivement)

La rencontre Macron-Talon annoncée en grande pompe par les autorités béninoises n’a pu avoir lieu la semaine dernière. En lieu et place du président français, le chef de l’Etat béninois a rencontré ses compatriotes de la diaspora.

Bénin : Ombres et inquiétudes d’une amitié présidentielle

C’est après cela qu’il a rejoint l’Afrique. Mais avant de rallier Cotonou certainement cette semaine, le chantre du nouveau départ va rendre visite aux présidents de quelques pays voisins pour des tête-à-tête.

Après le raté de Paris, le président de la République du Bénin a entamé depuis le 09 octobre 2017 une tournée africaine qui va le conduire dans quelques pays voisins. C’est ainsi que Patrice Talon s’est rendu avant-hier au pays des hommes intègres où il a été reçu dans la matinée d’hier par son homologue burkinabé, Roch Christian Kaboré. Les deux hommes d’Etats ont échangé autour des questions de grandes préoccupations. Selon un article publié sur le site de la présidence de la République du Bénin, un communiqué conjoint a été lu à la fin des discussions. Il se dégage de ce communiqué que Roch Christian Kaboré et Patrice Talon ont en évoquant le contentieux juridique frontalier entre les deux Nations, convenu de faire respecter les termes du communiqué conjoint du 19 mai 2009, ainsi que les dispositions du compromis de saisine de la Cour internationale de justice (Cij), signé le 07 septembre 2009 pour la préservation de la paix et de la sécurité entre le Burkina-Faso et le Bénin. Dans cette même logique, il sera organisé dans les semaines à venir une cérémonie d’échange des instruments de ratification du compromis, afin de diligenter la saisine de la Cij.

Les deux personnalités ont évoqué au cours de leur rencontre d’autres sujets non moins importants tels que la protection et l’exploitation des parcs W d’Arly et de la Pendjari, les grands projets intégrateurs routiers, ferroviaires et énergétiques dans l’espace Uemoa, la persistance des foyers de tensions en Afrique, les essais nucléaires de la Corée du nord qui menacent la paix dans cette région de la planète, etc.

Durant son séjour à Ouagadougou, le président de la République du Bénin a été reçu comme grand maître dans l’ordre du mérite du pays de Thomas Sankara. Patrice Talon s’est envolé hier pour la Côte d’Ivoire où il rencontrera le président Alassane Ouattara pour d’autres échanges. Le numéro 1 des Béninois est aussi attendu au Ghana selon l’article publié sur le site de la présidence de la République.

Cette tournée africaine du chantre du nouveau départ, apparaît comme un rattrapage. Une façon pour lui de soigner son image après avoir essuyé des critiques sur son mutisme et son silence sur des sujets importants qui touchent notamment des Etats la sous-région ouest-africaine.

Une tournée africaine qui intervient tardivement

Il est vrai que l’adage a dit qu’il vaut mieux tard que jamais, mais face à certaines situations, dans certaines circonstances ou dans certains contextes, l’anticipation et le dynamisme doivent être de mise, surtout quand on est chef d’Etat et qu’on constate de loin que ça va mal dans la maison du voisin. Au-delà de ce que le président du Bénin joue souvent aux abonnés absents lors des grandes rencontres régionales où il devait saisir l’occasion de prendre langue avec ses paires, surtout qu’il vient d’arriver, le chef d’Etat béninois ne réagit souvent pas face aux situations de crise ou de conflit dans certains pays. Du moins, il n’affiche pas sa position.

Le Mali, le Niger, le Nigéria, le Burkina-Faso, le Togo et bien d’autres en sont quelques exemples. Certes l’homme a à plusieurs reprises dit qu’il n’aime pas faire de la publicité autour de ses actions ou de ses réussites, mais il faut reconnaître qu’aucune nation encore moins le Bénin, ne peut se développer en vase clos. D’où la nécessité de collaborer, d’entretenir de bonnes relations avec les autres pays, et de mener une diplomatie offensive pour se positionner sur l’échiquier continental.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 mois

    Celui la’ etait en visite privee d’abord a’Paris, puis maintenant,c’est le moment de visiter ses autres affaires dans la sous-region. Il prend juste vite le temps de saluer cas chefs d’etats Africains avant par marque de respect.

  • Avatar commentaire
    Samuel 2 mois

    Napoléon1 bien dit. Nous avons vu ici le president Kerekou combien de fois a t’il voyagé pour être reçu par un president Français malgré 28ans de résigne;

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 mois

    Quand on nous parle de „raté de Paris“, c’est à dire le prèsident de la République du Bénin qui effectue un voyage officiel vers son homologue francais, et ceci annoncé à grande pompe par les médiats, mais finalement arrivé à Paris, n’a pas été recu par le Président francais.
    On a le sentiment, que l’on nous cache quelque chose dans tout cet ensemble. Car le voyage d’un chef d’Etat vers un autre ne se prépare pas et ne s’effectue pas unilatéralelment comme on est entrain de nous présenter là. Un Président de la République ne se lève pas pour aller vers un autre Président, quand les calendriers de chacun n’annonce pas le feux vert.
    Surtout quand les deux pays entretiennent des relations diplomatiques et ont échangé des Ambassadeurs résidant dans les deux pays. Quel rôle ont-ils joué alors les représentants respectifs des deux pays concernant ce voyage?
    Et si en réalité, c’est que Talon est allé pour la inième fois en consultation de santé à Paris et a pris la légereté d’annoncer le voyage comme un voyage officiel. Alors on se demanderait pour quoi veut-il cacher un problème de santé, qui est pourtant une chose naturelle, que le peuple béninois reconnait à tout le monde.
    Ceci démontrerait encore une fois, la méconnaissance et l‘incapacité de Talon et son équipe en matière d’appréciation des cas et du comportement satisfaisant la convenance sur le parquet diplomatique.
    Car ce n’est tout de même pas drôle ou insignifiant quand le Président de la République du Bénin fait un voyage officiel à Paris et n’a pas été recu.
    L’on ne doit pas vouloir coquetter avec ce genre de chose.
    Dans le cas contraire, Talon pourrait aussi s’estimer en bonne société.
    Le Président Ahomadebge avait aussi effctué dans les année 1970 un voyage officiel à Paris et malgré une semaine de séjour, le Président de Gaulle ne l’a pas recu.
    Peut-être c’est aussi une particularité francaise administrée de temps en temps aux Présidents du Bénin.
    Une raison de plus de savoir qui nous sommes et de concentrer nos efforts à l’intérieur et pour l’Afrique.
    Impératif Afrocentricité

    Le Président Mao de la Chine dans toute sa carrière de chef d’Etat n’a fait qu’un seul voyage officiel.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Aziz , toi là avec ton affaire de ” fion ” 😡 Tu dois l’avoir en feu 🔥 avec ce que AbT , pik , et talon te mettent ; appelle agadjavi et tundé au secours, eux ils l’ont bien larges , et savent encaisser

  • Avatar commentaire
    aziz 2 mois

    pour moi…le sultan aziz..

    talon voyage….juste pour présider…le conseil d’administration de ses sociétés…aussi bien en france,au rwanda,en cote d’ivoire et ailleurs

    L’érreur..de l’élite beninoise…c’est de croire.que talon…peut etre un president du benin…et consacrer sa vie…pour notre avenir..

    Le sdessein de talon..c’est qu’il soit déclaré..un jour…le plus riche de l’afrique par forbes..

    C’est une obssession pour lui..je vous le jure..

    Abt…avec son nez..de pangolin…sémèroua dougbago…naif…et cretin et idiot…comme les gens de la douga..ne voit que du feu

    Pik..traite..et qui ne s’assume jamais…ne voit que du feu..

    Je ne dirai rien…de 99% des beninois..ignares,idiots,cretins,analphabetes et illétrés…..

    talon…nous nique..avec une quenelle…dans le fion…

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Qu’ils doivent rigoler du petit croc.es de talon , ces chefs d’état africains qui le reçoivent, en se disant : ” il faut sauver le petit soldat croc.es de talon ” qui vient de se faire humilier et humilier ainsi les beninois en France .
    Lamentables ces ruptu.c.ons aussi , ruptu.betes

  • Avatar commentaire
    Samuel 2 mois

    Mais combien de fois les autres ETATS font ses tournées a l’endroit du Benin. Nous aimons trop trouver de problème ou il n’y a pas. Vraiment béninois aime palabre;