Turquie : en pleine crise, Recep Tayyip Erdogan s’en prend aux Etats-Unis

Turquie : en pleine crise, Recep Tayyip Erdogan s’en prend aux Etats-Unis

Entre les USA et la Turquie, la tension est remontée d'un coup depuis quelques semaines. Et pourtant avec l'arrivée de Trump au pouvoir, certains avaient pensé que la tension allait baisser. Lors de ses dernières interventions le Président Recep Tayyip Erdogan a violemment tancé les USA.

Isolement du Qatar : Recep Tayyip Erdogan tacle l’Arabie Saoudite et ses alliés

Il ne veut pas passer l’éponge. Après l’annonce des américains de limiter les visas des turcs vers leur pays, le président Erdogan avait immédiatement ordonné à son ambassade aux USA de rendre la pareille aux citoyens américains. 

Pour rappel, cette annonce américaine avait suivi l’arrestation d’un employé turc de l’ambassade des USA. Ce dernier était accusé par le régime Erdogan d’avoir faciliter la fuite de citoyens turcs fidèles à Fethullah Gülen accusé d’avoir mené la tentative de coup d’état dans le pays.

Lors de récentes sorties le président a également été très amer non seulement envers l’ambassadeur américain à Ankara, mais également envers les USA. Dans un premier temps il a accusé l’ambassadeur américain d’avoir pris à lui seul la décision de suspendre la délivrance de certains types visas en Turquie. Une déclaration que le gouvernement américain a tôt fait de nier.

«Nous ne sommes pas un Etat tribal. Nous sommes la République de Turquie et vous allez l’accepter. Si vous ne le faîtes pas, alors désolé mais nous n’avons pas besoin de vous» a-t-il ensuite lancé en parlant des USA.

Il s’est également plaint du fait que les alliés américains font des promesses qu’ils ne tiennent pas, faisant mine de soutenir la Turquie.

Pour lui, les américains « veulent dompter la Turquie comme un lion privé de ses griffes. Notre volonté de défendre l’indépendance de notre pays est très préoccupante pour certains dans le monde»

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Abdelilah 1 semaine

    Je ne suis pas turque mais en tout vous avez de la chance d avoir le seule president avec des couilles , il n a pas peur de defendre les plus faible au prix de perdre ces interets. J espere qu il serve d exemple pour tout ces traitres d arabes.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 1 semaine

    Bon ce Erdogan n’est pas aussi dangereux que le petit rond de la Corée qui fait joujou avec sa bombinette néanmoins nucléaire

  • Avatar commentaire
    Badarou Amadou 1 semaine

    Un bon journal à encourager en lisant ses articles