Zimbabwe: Les USA se prononcent pour un départ de Mugabe

Zimbabwe: Les USA se prononcent pour un départ de MugabePhoto: Jekesai Njikizana/AFP/Getty Images

La situation confuse depuis quelques jours au Zimbabwe, ce pays du Sud du continent africain, n'a pas laissé indifférent la communauté internationale. Comme beaucoup d'Etats, les Usa de Donald Trump ont commenté cette actualité.

Direct / Zimbabwe: Grace n’est plus sur le territoire, Robert Mugabe assigné à résidence

Dans la crise qui secoue le Zimbabwe depuis quelques jours, les Etats-Unis ont semblent-ils choisi leur camp. Et cela pourrait ne pas plaire au Président Robert Mugabe au pouvoir depuis 37ans.

Ce n’est plus un secret. Le Zimbabwe vit des heures chaudes ces derniers jours. Ceci après le limogeage du vice-Président en disgrâce avec le Président Mugabe. L’armée est alors monté au créneau et menacé d’intervenir pour mettre fin aux purges. Cette sortie a été fortement critiqué par le camp présidentiel. Depuis tout est allé très vite. Aux dernières nouvelles le Président Mugabe a rencontré le Chef de l’armée mais refuse de “plier“. Cette actualité a été commentée par plusieurs Etats et organisation dont les Usa. Le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines, Donald Yamamoto, a confié la position des Usa à Reuters au cours d’un entretien.

“Nouvelle ère”

En marge d’une séance de travail avec les responsables de l’UA, Donald Yamamoto a qualifié la situation de “très fluide“. A l’en croire les Usa considère cette période comme une transition vers un “nouveau zimbabwe“.

C’est une transition vers une nouvelle ère pour le Zimbabwe, c’est vraiment ce que nous espérons“, a-t-il affirmé.

Depuis plusieurs années, le Zimbabwe est sous le coup de sanctions des Usa. Si le Zimbabwe n’a pas bénéficie de soutien de la part des Usa bien que des organisations non gouvernementales en bénéficie, la situation pourrait bien évoluer si les lignes bougent au Zimbabwe. C’est en tout cas, ce qu’à laissé entendre Donald Yamamoto.

Notre position a toujours été que s’ils s’engageaient dans les réformes constitutionnelles, les réformes économiques et politiques et progressaient vers la protection de l’espace politique et des droits de l’homme, nous pourrions entamer le dialogue. lever les sanctions. ” affirme M. Yamamoto avant d’ajouter “Maintenant, que nous donnions au gouvernement, cela dépend de ce qui se passe au Zimbabwe“.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Sourou 4 semaines

    Nul n’est indispensable. Il faut savoir quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent, sinon, c’est la mort qui vous emporte et tout ce que vous avez bâti s’effrite comme un château de sable. L’exemple de Siad BARRE en somalie est encore frais dans nos mémoires.

  • Avatar commentaire
    castron 4 semaines

    il faux les presidentafricain quitte le pouvoir avant le pouvoir vous quitte

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 4 semaines

    Sur quel droit se basent les USA pour exiger le départ d’un Président élu par son peuple.
    Le monde entier exige le départ de Strump, l’actuel Président des Etats Unis. Que les USA aillent d’abord s’occuper de leur propre Président qui menace aujourd’hui la paix dans le monde. Qu’ils apprennent à s’occuper de leurs chiens belliqueux.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 4 semaines

    sur quel droit les USA se basent ils pour exiger le départ d’un Président élu par son peuple.

    Le monde entier exige le départ de Srump, l’actuel Président des Etats Unis.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 4 semaines

    IL NE REVIENT A AUCUN PAYS AU MONDE FUSSENT T’ILS AMERICAINS DE DICTER LA LIGNE POLITIQUE A AUCUN PAYS …MEME ZIMBABWE.
    LES OCCIDENTAUX FOUTENT LA MERDE PARTOUT AVEC A LA CLE L’HOMOSEXUALITE COMME MODE DE DEMOCRATIE.
    QUANT A NOUS AFRICAINS , NOUS SOMMES STUPIDES ET GOURMANDS POLITIQUEMENT AU POINT DE NE PAS QUITTER LES CHOSES AVANT QU’ELLES NE NOUS QUITTENT .

  • Avatar commentaire
    Tchite' 4 semaines

    http://allafrica.com/stories/201711160147.html

  • Avatar commentaire
    Tchite' 4 semaines

    Il a defendu le Zimbabwe’, l’Afrique toute sa jeunesse. C’est dificile, maintenant qu’il est vieux. Mais mieux vaut pour lui sortir maintenant la tete haute et d’aller a’ la retraite.

    Il a fait echec au Royaume Uni et aux USA les empechant de transformer ses compatriotes en esclaves sur leurs proprefs terre, mais il a echoue’ ce qui concerne la preparation d’une releve de qualite’. Surtout que ses fils sont inconscients.