Bénin : Le Cnos-Ben a doté les fédérations sportives d’une maison

Bénin : Le Cnos-Ben a doté les fédérations sportives d’une maison

(Julien Minavoa et son équipe tiennent promesse) Le ministre du Tourisme, de la culture et des sports Oswald Homéky, et le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), Julien Minavoa, ont inauguré ce jeudi 28 décembre 2017 dans la Haie

JCI-Bénin : Oswald Homéky lance officiellement les activités

Vive, la «Maison des Fédérations sportives», en faveur des fédérations membres de l’institution. Les Fédérations sportives du Bénin disposent désormais d’une adresse physique commune.

Dans le cadre du Programme d’action du gouvernement (Pag), les infrastructures du stade Général Mathieu Kérékou vont être en réfection. Or, ce stade abrite le siège de plusieurs fédérations sportives et du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben). Donc, en attendant que soient officiellement notifiées au Cnos-Bénin les approches de solution en ce qui concerne la politique de l’Etat pour son relogement, et au regard de l’imminence de l’amorce du chantier du nouveau visage à donner aux installations abritant son siège actuel, le président Julien Minavoa a anticipé. Il a pris des dispositions transitoires en faveur de ses fédérations membres.

Le Cnos-Ben a loué un immeuble (R+2) tout blanc, qui jouxte le consulat de Belgique à la Haie-Vive, immatriculé 800, au profit de l’ensemble des fédérations sportives membres du Cnos-Bénin. Elles en sont assurément dans le besoin. Et ce jeudi, cet immeuble a été mis en service en présence du ministre des sports Oswald Homéky. Après une visité guidée des  locaux, le ministre et le président du Cnos-Ben Julien Minavoa, se sont adressés aux présidents, représentants de fédérations et autres membres du mouvement sportif béninois, à la salle de conférence de la désormais « Maison des Fédérations sportives ». Après avoir remercié le ministre des sports, Julien Minavoa a rappelé que c’est lors de sa réélection en mars 2017 qu’il a promis cette maison des fédérations.  

Un deuxième ring aux normes internationales

Le président Julien Minavoa a aussi annoncé la contribution du Cnos-Ben au développement de la boxe béninoise. Ainsi, l’institution vient contribuer à la dotation de la Fédération béninoise de boxe d’un deuxième ring aux normes internationales de l’Association internationale de boxe amateur (Aiba). Le vice président de cette fédération, René Bèwa, a reçu des mains de Julien Minavoa et du ministre Oswald Homéky, un chèque de 5 600 000 francs Cfa. Cette somme est un appui de la solidarité olympique. Au nom de sa fédération, le vice président René Bèwa a remercié le Cnos-Ben et son président qui vient de tenir sa promesse.

Un autre Centre Olympafrica

Le président du Cnos-Ben a aussi annoncé la dotation du Bénin d’un centre de préparation des athlètes qualifiés pour les Jeux Olympiques, et toutes autres compétitions à caractère international. Ainsi, la commune d’Akpro-Missérété a déjà mis à la disposition deux (02) hectares pour sa construction. Selon le président Minavoa, la réalisation dudit centre est projetée sur la période des quatre années que couvre l’olympiade 2017-2020.

Après celui de Bantè déjà fonctionnel depuis 2006, le Cnos-Bénin veut doter le Bénin d’un second Centre Olympafrica. Un domaine de cinq (05) hectares a été octroyé par le Conseil communal de Dangbo pour abriter ledit centre. Un Centre Olympafrica est un Cadre comportant des installations sportives communautaires à savoir : un terrain de football entouré de piste d’athlétisme d’au moins six (06) couloirs, un terrain polyvalent où pourraient se jouer tous les sports de mains, un bâtiment comportant une salle de cours théoriques, une bibliothèque, une salle de réunion pour jeunes et un magasin où pourraient être rangés tous les équipements propres au Centre, et un bureau pour le directeur dudit Centre. Le tout ouvert à la jeunesse de la localité, mais surtout aux enfants de l’ensemble des écoles primaires. Dans ce cadre, le Cnos-Bénin est dans l’attente de la signature du protocole devant sonner le lancement de la construction des installations qui devront être mises en service courant 2018.

« J’ai tenu à venir parce qu’avec le Cnos-Bénin, nous avons une excellente collaboration. Ce qui se passe aujourd’hui est la concrétisation d’un vœu que je partage avec le Président Julien Minavoa », a laissé entendre le ministre Oswald Homéky.

Il a félicité le Cnos-Bénin pour avoir anticipé, et a fait la promesse que la maison des fédérations va être construite par l’Etat. Le ministre a relevé que le  Cnos-Bénin est plus qu’un soutien pour lui, plus qu’un partenaire technique et financier pour le Pag

Commentaires

Commentaires du site 0