Bénin : Formation des encadreurs de judo pour enraciner davantage la discipline

Bénin : Formation des encadreurs de judo pour enraciner davantage la discipline

Cette formation qui est la première sur plusieurs attendues, a été axée sur le «Développement à long terme du participant/athlète ».

Tournoi international de judo à Abidjan : Le Bénin y sera avec deux athlètes

« Que faudrait-il considérer pour inciter l’enfant à participer, et surtout comment allions-nous faire pour l’intéresser à devenir un futur judoka? ». C’est à cette problématique que les encadreurs et animateurs de club de judo ont été formés ce samedi.

Au premier panel de cette formation, l’expert Badou Adrien a entretenu les stagiaires sur «l’exploration» du judo (activité de combat de corps à corps), et sur l’omniprésence à cette étape. A ce niveau, il a insisté sur les atouts à développer pour intéresser les enfants à la pratique du Judo. Il est impératif avant tout que l’enfant trouve du plaisir dans la discipline. Il également rappelé qu’il est incontournable de « ne jamais considérer les enfants comme étant de petits adultes, et les accepter inconditionnellement ».

Désormais, les entraineurs de clubs savent que toutes les activités (d’entrainement) pour ce groupe d’âge, vont être adaptées aux capacités physiques et intellectuelles de ces enfants. Et qu’ils doivent explorer la pratique gestuelle de l’activité judo, puisque désormais l’objectif général sera de garder les enfants physiquement actifs durant la séance d’activité. Ils savent aussi qu’il faut privilégier le développement des habiletés fiées aux mouvements suivants, comme courir, sauter, se rouler, ramper, tourner, lancer, attraper. Au deuxième panel, il a été question du «développement à long terme du participant/athlète».

A ce stade, l’expert Badou Adrien a fait savoir que le «développement a long terme du participant/athlète»  constitue une étape importante du développement des jeunes judokas. De son intervention, il est important de retenir que deux prérogatives guideront le cheminement du jeune judoka, à savoir la tenue de compétition interclubs pour les U12, et provinciales pour les U14. Le constat de différences notables dans le rythme de croissance et de développement des participants, la réalité contextuelle du judo et les différences connues dans le rythme de développement des participants, obligent à scinder ce stade très important.

Il faut faire savoir que durant ces périodes de formation qui vont durer environ un mois (théorie et pratique), les participants auront à «construire» la forme physique et développer les savoir-faire moteurs (SFM), essentiels à la pratique du judo. Cette formation fait suite à celle organisée il y a quelques semaines par la Direction technique nationale de cette même discipline, à l’intention des responsables du nouveau comité fédéral de la fédération béninoise de judo

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Belle initiative. J’aime cette discipline, surtout lorsque je vois les enfants se faire former au stade de l’amitie M. Kerekou.