Gymnastique : Une vingtaine d’entraîneurs en formation diplômante

Gymnastique : Une vingtaine d’entraîneurs en formation diplômante

Une vingtaine d’entraineurs de la zone II Afrique prennent par à cette formation, dirigée par trois experts de la Fédération béninoise de gymnastique.

Football/ mercato: Mounié à Huddersfield avec un transfert record

40jours après la réunion du bureau de la Fédération internationale de gymnastique (Fig) à Cotonou, le Bénin est de nouveau sous les feux des projecteurs. La Fig vient faire du Bénin le pôle de convergence dans la voie de l’amélioration de performances, à travers l’organisation de ce Master Académie Niveau 2 en gymnastique aérobic.

Soutenue et financée par la Fig, cette formation diplômante réunie les entraineurs issus du Bénin, du Burkina-Faso, du Nigeria, du Congo et du Sénégal, des pays de la zone II Afrique. Léonide Gbaguidi a rappelé lors de la cérémonie d’ouverture, que le niveau 1 a été fait au Bénin en décembre 2015. Et ceux qui prennent part à la présente formation sont les plus méritants du niveau 1. Alors, Léonide Isidore Gbaguidi a invité les stagiaires à faire en sorte de mériter le parchemin qui va sanctionner la fin de ce master niveau 2. Car précise-t-il, « de vous dépend l’avenir  de la gymnastique aérobic au Bénin et dans la zone II Afrique ». Et en tant que président de cette zone II, sa politique est d’offrir autant de formations que possible à ces faiseurs d’athlètes, pour relever le niveau de la gymnastique africaine. Il a remercié les trois expertes de la Fig pour leur disponibilité.

A sa suite, le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb) Julien Minavoa, a relevé que la Fig donne aux stagiaires l’opportunité de se faire connaitre dans une discipline qui fait partie des deux sports les plus vieux. Félix Hessou, représentant du ministre des sports Oswald Homéky, a relevé que dans le domaine du sport moderne, la formation des cadres techniques en charge de l’encadrement des jeunes athlètes constitue l’un des axes vecteurs de tout développement ascendant. Alors, il a saisi l’occasion pour adresser la gratitude et la reconnaissance du ministre des sports au président de la Fébégym et aux membres du bureau de la Fig, pour cette initiative porteuse d’espérance pour un réel rayonnement de la gymnastique de compétition dans l’espace africain.

Pour lui, ce stage de formation va contribuer de façon évidente à doter la zone II Afrique de cadres techniques avertis, capables d’encadrer convenablement les jeunes gymnastes de leurs pays respectifs. Il a pour finir invité les participants à faire preuve d’humilité, d’ouverture d’esprit, de sérieux et de disponibilité, pour que les enseignements dispensés à ce Master 2 contribuent à l’amélioration de leurs prestations sur le terrain

Commentaires

Commentaires du site 0