Les USA accusent la Russie de violer un accord militaire en Syrie

Les USA accusent la Russie de violer un accord militaire en Syrie

Sur fond de lutte contre Daesh, Russie et Etats-Unis se livrent eux aussi, une véritable bataille. Le pentagone vient en effet d'accuser les forces russes d'avoir intentionnellement violé un accord militaire, empêchant les forces armées de survoler la Syrie.

USA : Donald Trump répond à un banquier qui se dit plus intelligent que lui

Cet accord établit clairement que les forces russes se doivent d’opérer à l’est de l’Euphrate, tandis que les forces américaines elles, occupent la partie ouest. Déclarant qu’il ne pouvait pas s’agir d’une erreur, la porte-parole du pentagone a assuré que tout était mis en œuvre afin que ce problème soit réglé au plus vite.

Le secrétaire de la défense, Jim Mattis, s’est quant à lui déclarer assez surpris de cette annonce. Assurant qu’il attendait de tout le monde le respect des accords, celui-ci a assuré qu’une enquête était en cours : « une enquête est en cours. Je ne peux pas vous dire s’il s’agit d’une erreur, d’un pilote un peu aventureux ou d’une manœuvre peu réfléchie de la part des Russes » a-t-il notamment déclaré.

Ce n’est pas la première fois que de tels événements se produisent. En effet, il y a une semaine, un avion américain a en effet intercepté deux Su-25 russes qui s’étaient aventurés au-delà de l’Euphrate et de la « zone de non-conflit », qui sépare le clan russe et américain. Face à ces réprimandes, le ministre russe de la Défense a, dans une déclaration, assuré que les troupes russes n’ont jamais traversé l’Euphrate et que ces accusations n’avaient pas lieu d’être.

De leur côté, les forces américaines sont revenues à la charge, assurant que les Russes n’hésitaient pas à traverser la rivière, 6 à 8 fois par jour. Pire encore, selon le Colonel Ryan Dillon a également assuré que cette présence russe s’est accrue au cours des trois derniers jours.

Face à l’escalade, Donald Trump et Vladimir Poutine ont décidé de calmer les esprits en assurant maintenir les communications militaires dans cette région afin de venir à bout de leur ennemi commun, Daesh.

Commentaires

Commentaires du site 0