Burundi: Le 1er VP de l’Assemblée nationale dénonce l’acharnement contre l’opposition

Burundi: Le 1er VP de l’Assemblée nationale dénonce l’acharnement contre l’oppositionAgathon Rwasa, premier vice-président de l'Assemblée nationale

L'opposition au Burundi a décidé de ne pas faire la langue de bois. En effet, l'un des leaders de l'opposition dans le pays, Agathon Rwasa, a dénoncé l'acharnement du pouvoir en place contre les hommes du camp d'en face.

France : Lionel Zinsou, nouveau président du think tank «Terra Nova»

Le premier vice-Président de l’Assemblée nationale burundaise, Agathon Rwasa, hausse le ton. Il s’insurge contre l’acharnement dont sont victimes les opposants au régime du Président Pierre Nkurunziza.

Mais il ne s’est pas arrêté là il dénonce également le fait que sa garde rapprochée lui a été retirée. Interrogé par la radio RFI, son porte parole en Europe, Aimé Magera, est allé dans le même sens. Au miro de Rfi, celui-ci est revenu sur le contenu de la note envoyée par le vice-Président Rwasa au facilitateur de la crise du Burundi, l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa.

Le vice-Président Rwasa avait dans sa note mis l’accent sur les menaces, intimidations, arrestations arbitraires dont font l’objet les responsables de l’opposition que ne s’alignent pas sur la vision de gouvernement au cours de la 4è session du dialogue entre les burundais.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Gouvènon Il y a 4 mois

    Agathon arrête ta comédie. Plus faux que toi, dans ce pays là, il faudra vraiment chercher, toi même tu sais!
    Il aura fallu que Nkurun- “Aziza= génie” te retire ta garde rapprochée, pour que tu voie que l’opposition est menacée, intimidée et connait des arrestations arbitraires etc
    A l’époque de pauvres burundais qui croyaient en toi, comme un de leurs leaders de l’opposition,avaient constitué une barrière humaine autour de ta résidence, quand les sbires de Nkurunziza voulaient vous trucider. Certains furent tués…

    Pour les remercier, tu as souverainement décidé quelques jours plus tard d’aller siéger au sein de ce parlement. STUPEUR DECEPTION INGRATI-TUDE
    Tant que les privilèges tombaient et étaient assurés, point d’Agathon donnant de la voix.
    Cher Agathon, après le retrait de ta garde rapprochée, as-tu un instant pensé à la prochaine forfaiture de ton allié le très dangereux et sinistre NKURUN-AZIZA?