Epidémie à Virus Lassa au Bénin : le ministre Alassane Seidou fait le point de la situation sanitaire

Epidémie à Virus Lassa au Bénin : le ministre Alassane Seidou fait le point de la situation sanitaire

Le ministre Alassane Séidou fait le point de la situation sanitaire après la réapparition de cas suspect de fièvre hémorragique à virus Lassa.

Refus des prises en charge dans certains hôpitaux publics : Alassane Seidou siffle la fin de la récréation

A en croire Alassane Seidou, le premier cas suspect de fièvre hémorragique à virus Lassa a été enregistré  à l’hôpital de zone Saint Jean de Dieu de Tanguiéta, le lundi 08 janvier 2018.Le patient présentait des symptômes comme le  mal de tête, le saignement des gencives, des difficultés respiratoires et une fatigue générale entre autres.

L’examen sanguin du patient a révélé qu’il  était atteint de la fièvre hémorragique à virus Lassa. L’infortuné  a rendu l’âme malgré la prise en charge rapide dont il a jouit. Après son décès, la surveillance épidémiologique a été renforcée. Le dispositif de riposte mis en branle a permis de détecter 4 autres cas suspects. Ces patients, tous des béninois résidant au Nigéria, étaient rentrés au Bénin pour raison de santé. Malheureusement trois d’entre eux ont rendu l’âme. Le ministre a par ailleurs  indiqué que  des mesures sont prises pour endiguer l’épidémie.

A l’en croire, des équipes d’intervention rapide appuyées par des cadres du service d’épidémiologie sont sur le terrain pour « la poursuite des investigations, le suivi des sujets contact et la transmission du rapport au quotidien de la situation ».

Le ministère la santé a également initié une campagne de sensibilisation des populations dans les communes frappées par l’épidémie. Au niveau des hôpitaux, des salles d’isolement  et de traitement sont apprêtés pour recevoir des cas suspects et les cas confirmés. Le personnel de santé a été doté d’équipements de protection individuelle, de consommables médicaux, de  matériels d’hygiène et de médicaments a annoncé Alassane Seidou.

Un virus qui se transmet par les liquides biologiques

Le ministre a ensuite renseigné la population sur le mode de transmission de la maladie. A en croire M Seidou, la fièvre hémorragique à virus Lassa se transmet d’une personne infectée à une personne non infectée par contact avec les liquides biologiques comme le sang et l’urine. Le virus se transmet également par le rat à multiple mamelles a laissé entendre le ministre de la santé qui a exhorté les populations à observer les mesures d’hygiène pour prévenir la maladie.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Prenons deux à trois rats…aux multiples mamelles..

    On les fait manger de force ou de gré à franck makon..apres on l’observe

    S’il est atteint et develloppe les signes….le ministre dit vrai…

    S’il n’est pas atteint…le ministre nous ment..n’est ce pas

  • Avatar commentaire
    Gbegamey900 Il y a 7 mois

    Le ministre devrait expliquer comment le rat à multiple mamalles pouvait transmettre la maladie!! Ne pas toucher le rat ou ne pas le manger? Est ce que certaines populations mangent ce rat? Pauvre pays!