Bénin – Traitement de la prostate : Fin du différend entre Valentin Agon et Antoine Houndagnon

Bénin – Traitement de la prostate : Fin du différend entre Valentin Agon et Antoine Houndagnon

Le ministère de la santé vient de régler le différend entre Valentin Agon et Antoine Houndagnon, tous spécialistes du traitement de la prostate.

Crise dans le secteur de la santé : Le gouvernement promet une réponse aux grévistes ce week-end

A la faveur d’une conférence de presse sur le traitement des maladies de la prostate et plantes médicinales au Bénin, ce vendredi 9 mars 2018, les deux protagonistes qui se disputent la propriété des produits de traitement de la prostate au Bénin ont fumé le calumet de la paix.

La guéguerre au sujet des produits de la gamme Prostapi traitant la prostate qui oppose Valentin Agon et Antoine Houndagnon vient ainsi d’être tranchée grâce à l’implication du ministère de la santé. Les deux spécialistes de la santé à base des plantes se réclament la paternité du produit servant à guérir la prostate au point où le tribunal a été saisi.

Face à la situation, le ministère de la santé a joué sa médiation et aujourd’hui, les deux praticiens se sont donnés la main. « Le problème entre nous est terminé », a fait savoir Valentin Agon qui a déjà retiré sa plainte au tribunal. Il souhaite que le Bénin soit le centre du traitement de la maladie de la prostate.

Le règlement de ce différent devra amener les deux chercheurs à entamer le processus de mise sur le marché de leurs produits bien qu’efficace contre la prostate.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire

    C’est des choses à encourager pour l’intérêt de tout le monde, ils ont mis de côté leurs intérêts personnels. bravo

  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 4 mois

    Heureusement qu’ils ont (se sont) vite compris, sinon, bientôt, les yovos viendront prendre les recettes, a’ vil prix, pendant qu’ils se querellent entre eux (des querelles qui se terminent souvent par la mort) et personnes n’aura plus souvenir d’eux.

    Pire, le malin blanc fabriquera les mêmes médicaments a’ grande échelle et les revendra tranquillement sur nos marches, sans inquiétude et sous d’autre sobriquets.

    Ce scénario vous dit-il quelque chose? Ainsi va l’Afrique. (Regardez autour de vous et vous verrez plein de tels exemples(pagne, œuvres artisanales, outils de travail, instruments musicaux, et les ustensiles de tous lez jours, la liste est longue))

  • Avatar commentaire
    remocrate Il y a 4 mois

    C’est juste un problème du “moi”, c’est moi qui …

  • Avatar commentaire
    remocrate Il y a 4 mois

    Le nerf de la guerre entre béninois est l´argent et la réputation.
    Triste réalité.

  • Avatar commentaire
    remocrate Il y a 4 mois

    Une preuve que le Bénin souffre de l´égoìsme et de l´individualisme qui caractérise ses fils.
    Ce pays ne peut jamais se développer dans ces conditions.

  • Avatar commentaire
    Démocrate Il y a 4 mois

    Une preuve que le Bénin souffre de l´égoìsme et de l´individualisme qui caractérise ses fils.
    Ce pays ne peut jamais se développer dans ces conditions.

  • Avatar commentaire
    Ziguidy Toula Il y a 4 mois

    Je vous remercie d avoir compris que c est dans l union que réside la force…….Que les bénédictiond soient

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 4 mois

    Bravo! ça rassure les malades

  • Avatar commentaire

    Bel exemple de tolérance.
    Si les béninois pouvaient s’en inspirer