Bénin : Dépistage du cancer du sein avec le collectif des associations et clubs services féminins

Bénin : Dépistage du cancer du sein avec le collectif des associations et clubs services féminins

En Lieu et place des réjouissances populaires, le Collectif des associations et clubs services féminins, a préféré s’occuper de la santé des femmes en ce jeudi 8 mars 2018, journée mondiale de la femme.

Disparité des prix dans les pharmacies au Bénin : Un obstacle à la lutte contre les faux médicaments

C’est à travers une campagne de dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus et des seins, sur plusieurs sites dont le centre de santé Missesin à Akpakpa et le marché Dantokpa.

Il est question de dépistage sur place, mais aussi d’éducation de ces femmes à s’auto-palper les seins, et même à éduquer d’autres femmes à le faire. Le collectif a choisi lutter contre le cancer, parce que c’est une maladie qui prend de l’ampleur de nos jours, justifie Dr Angèle Nouratou do Rego, présidente du collectif.

« C’est une maladie qui fait beaucoup de ravage chez les femmes. Avant c’était chez les femmes de plus de 50 ans qu’on l’observait, mais force est de constater que maintenant il y a des jeunes qui font du cancer et qui en meurent. Mais lorsque le cancer est dépisté tôt, les chances de guérison sont énormes », confie-t-elle.

Elle annonce que c’est une campagne que mène le collectif depuis plusieurs années déjà. Et cette année, elle va s’étendre sur plusieurs jours. Dimanche prochain, une équipe sera à l’Eglise St Michel de Cotonou, et le mercredi 14 mars sur la paroisse protestante Bethel à ginkomey.

Ce sont des occasions à ne pas rater d’après des femmes venues se faire dépister ce jeudi matin au centre de santé de Missessin.

« C’est une très bonne chose de penser à la santé des femmes lors d’une journée si spéciale. On est venu effectivement, on s’est fait dépister. Pour ceux qui ont des problèmes de nodule, de cancer de sein, on leur a donné rendez-vous pour le traitement et le suivi », indique l’une d’entre elles qui a requis l’anonymat. Elle invite toutes les femmes à se faire dépister tôt et connaître leur état par rapport à cette maladie, car dit-elle «l’ignorance tue»

Commentaires

Commentaires du site 0