FBF : Valère Glèlè dénonce une supercherie pour flouer Upi Onm

FBF : Valère Glèlè dénonce une supercherie pour flouer Upi Onm

La décision de la Fbf de faire jouer un match de barrage entre Upi Onm et Asvo, n’est pas du goût des responsables de l’Upi Onm.

Classes et associations sportives au football: La liste des encadreurs disponible

Ce mardi 27 mars 2018 Sikè-kodji, le président d’honneur de ce club Valère Glèlè, est monté au créneau pour dénoncer une machination en cours, visant à flouer son club, pourtant qualifié pour passer en ligue 1. Lisez plutôt un extrait de la déclaration faite ce mardi 27 mars 2018, par Valère Glèlè.

Extrait de la déclaration de Valère Kakaï Glèlè

« Si nous vous avons conviés en ce jour, c’est parce qu’une succession de faits que certains d’entre vous savent déjà nous interpellent. En tant que passionné du ballon rond et œuvrant de notre mieux, sans prétention aucune, pour apporter notre modeste pierre à cet édifice sportif dans notre pays, nous nous inquiétons de la récente tournure de certains évènements au sein de la Ligue 2 du Bénin. Voici les faits :

Au terme de l’avant-dernière journée, ASVO avait 8 points avec +2 de différence de but, UPI-ONM avec 8 points avec +1 de différence.

A la dernière journée, ESPOIR de SAVALOU perdait sur sa pelouse zéro but contre cinq face à UPI-ONM, tandis que, ASVO et DELTA se séparaient sur un score nul et vierge. Soulignons que, UPI-ONM et ASVO ne s’étaient pas rencontrés dans les play-offs puisqu’ils étaient dans la même poule. Cette victoire d’UPI-ONM classe le club devant ASVO, vu qu’UPI-ONM a onze points à ce moment, et ASVO suite à son match nul, 9 points. De plus, UPI-ONM a désormais +6 de différence de buts, et ASVO toujours +2.

Autre fait, au cours du match ASVO – DELTA, deux cartons rouges ont été attribués à des joueurs de DELTA et un penalty a été accordé à ASVO et raté par le tireur.

Revenons à notre préoccupation : le 23 décembre 2017, la dernière journée s’est donc achevée par le nul entre ASVO et DELTA et la victoire d’UPI-ONM sur Savalou.

L’équipe de Pobè vainqueur d’Entente est championne, et UPI-ONM vainqueur d’Espoir de SAVALOU est vice-championne. Conformément aux textes en vigueur, Pobè et UPI-ONM sont promus en Ligue 1.

Au mois de janvier, la commission d’homologation informe les différents protagonistes que le match ASVO – Delta qui ne serait pas allé à son terme selon l’arbitre central, devra se rejouer le 10 janvier 2018. Or, le même arbitre a affirmé avoir arrêté la rencontre après le temps réglementaire. La preuve dans son rapport confidentiel, ou le joueur portant dossard numéro 4 de DELTA, Hyppolite, a reçu un carton jaune à la 90ème minute. Ce match n’aura finalement plus lieu.

Par la suite, nous avons appelé le président de la Fédération, en réunion avec la Caf à Accra, pour comprendre comment un match déroulé dans le respect des règles doit être rejoué après clôture du championnat, étant entendu que les clubs sont déjà promus le 23 décembre et que le championnat suivant est imminent.

Au cours d’une réunion à la Fbf, le sujet a été débattu, les avis des différents membres du comité exécutif étaient divergents et la réunion s’est terminée en queue de poisson avec en prime une position ambiguë de M. Moucharaf Anjorin, qui n’a pas clairement dit qui était monté en Ligue 1, entre ASVO et UPI-ONM.

Le 26 mars, au cours d’une nouvelle réunion à laquelle nous participions, nous avons dû partir plus tôt, après en avoir prévenu les membres, pour d’autres occupations au Conseil Economique et Social. A cette réunion, il y avait des absents d’importance : Bruno Didavi, Magloire Oké, Oussou Saka, Chabi Mama. Par ailleurs, je profite de l’occasion pour remercier Francis Gbian qui a claqué la porte après quelques minutes du début de cette supercherie, Imorou Bouraïma et William Fangbedji qui nous ont également soutenus.

Grande a été notre surprise, lorsque nous avons lu sur les réseaux sociaux peu de temps après la réunion, une lettre nous informant de ce que, ASVO FC et UPI-ONM devront jouer un match de barrage le 7 avril pour déterminer qui des deux va en Ligue 1. Or, comme vous le savez sans doute, un match de barrage ou un match d’appui ne peut se jouer entre le deuxième et le troisième ; il se joue plutôt pour départager deux équipes qui ont le même nombre de points, de buts marqués et encaissés et si cela ne suffit pas, qui ont obtenu des résultats identiques en confrontation directe. Ce qui n’est nullement le cas ici vu qu’à la suite de notre victoire sur Savalou FC et du nul d’ASVO FC face à Delta, nous sommes deuxième et ASVO troisième. »

Commentaires

Commentaires du site 0