Coupes du monde FIG de Parkour : Plutarque Vodounon et Modeste Tankpinou représentent le Bénin

Coupes du monde FIG de Parkour : Plutarque Vodounon et Modeste Tankpinou représentent le Bénin

Le Bénin sera, du 6 au 8 avril 2018 à Hiroshima au Japon, dans le cadre de la première série de Coupes du monde de la Fédération internationale de gymnastique (Fig) de Parkour.

Fédération béninoise de natation : Abdon Déguénon obtient un troisième mandat

Un peu plus d’une trentaine d’athlètes représentant 20 nations y sont attendus. Les gymnastes Plutarque Vodounon et Modeste Tankpinou vont défendre les couleurs du Bénin, à la Coupe du monde de la Fédération internationale de gymnastique (Fig) de Parkour. La délégation a quitté Cotonou ce lundi 2 avril 2018, afin de bénéficier de quelques jours d’acclimatation.

C’est sur l’initiative du Président de la Fig, Morinari Watanabe, que le FISE a pu rajouter cette étape supplémentaire cette année à son circuit mondial. L’aventure du Parkour a débuté dans les années 90 en France. Aujourd’hui, le président de la Commission Parkour de la FIG David Belle, est à l’origine du concept de cette discipline qu’il a développée en suivant les préceptes que lui avait inculqués son père, pompier de Paris. Cette idée de valoriser l’efficacité et le contrôle de soi se retrouvent dans les deux catégories d’épreuves, le Parkour speed-run et le Parkour freestyle, qui sont au programme de la Coupe du monde.

En speed-run, les athlètes doivent franchir une succession d’obstacles variés sur un parcours donné, le plus efficacement possible, lors d’une manche chronométrée. En freestyle, les performances des athlètes sont jugées par un jury qui évalue leur manière de franchir les obstacles en fonction de plusieurs critères comme le style, l’efficacité et la maîtrise.

Seuls les huit premiers du classement des qualifications, pour chaque catégorie, pourront accéder à la finale. Celle-ci se joue en quatre manches sur le principe d’un tableau de duels éliminatoires et de repêchages.

Le lancement de la Coupe du monde s’inscrit dans un projet global de développement du Parkour. En marge de la compétition, des animations et des ateliers d’initiation permettront aussi à un large public de pouvoir découvrir cette discipline, qui est avant tout une méthode d’entraînement pour apprendre à mieux appréhender et surmonter les obstacles qui nous entourent.

Cette Coupe du monde à Hiroshima est la première d’une série de trois en 2018. L’étape suivante se tiendra à Montpellier en France en mai, et la troisième et dernière à Chengdu en Chine en novembre, où les vainqueurs de la série 2018 seront proclamés

Commentaires

Commentaires du site 0