Football : Le 1er Bataillon interarmes de Gbada, domine la Garde Républicaine

Dans le cadre des matchs amicaux organisés par le Commandant de la Garde Républicaine, le Lieutenant-colonel Dieudonné Tévoèdjrè, le terrain du Camp militaire Guézo de Cotonou,

Mouritala Ogounbiyi, un triple champion d’Afrique annoncé à l’USS KRAKE

a abrité dans la matinée du vendredi 2 avril 2018, le troisième match amical de ballon militaire. Ce match a opposé l’équipe de la Garde Républicaine, à son homologue du 1er Bia de Gbada, basé à Porto-Novo, qui l’a emporté.

Pour le troisième match amical du ballon militaire initié par le Commandant de la Garde Républicaine, le Lieutenant-colonel Dieudonné Tévoèdjrè, la Garde Républicaine a joué contre le 1er Bataillon interarmes (Bia) de Gbada à Porto-Novo. Au terme du temps réglementaire, ce sont les éléments du premier Bataillon interarmes qui se sont montrés déterminant. Au score final, ils ont créé la surprise en dominant légèrement la Garde Républicaine sur la marque de 5-3.

Devant le Commandant de la Garde républicaine, le Lieutenant-colonel, Dieudonné Tévoèdjrè, les hommes de la Garde Républicaine n’ont pas pu enchainer une deuxième victoire de suite après celle obtenue face au Troisième Bia 10 buts à 3.

Dans cette rencontre équilibrée dans la qualité de jeu, les deux équipes ont fait preuve d’engagement et de détermination. Très confiants de leur victoire avant le match, le Capitaine André N’tcha N’tcha et ses éléments, ont été surpris par une équipe du 1er Bia de Gbada, qui n’avait pas la faveur des pronostics avant le coup d’envoi de l’arbitre.

À la fin de la rencontre, le capitaine du 1er Bia de Gbada, le Sergent-chef Yacoubou Assouma, estime que ce n’était pas gagné d’avance parce que l’équipe de la Garde Républicaine faisait peur à tout le monde.

«Nous sommes parvenus à les battre grâce aux entrainements et aux conseils de notre staff technique», dit-il.

Yacoubou Assouma affirme que son équipe a misé sur la cohésion dans l’effectif et la discipline dans le jeu, pour déjouer les stratégies de l’adversaire. Le capitaine des vaincus, Gaston Akiola en service à la Garde Républicaine, déclare que la chance n’était pas de leur côté. Il promet au nom de ses coéquipiers se mettre au travail, afin de faire mieux lors des prochaines rencontres.

« En sport tout est possible. Ce n’est que par le travail que nous allons y arriver », informe Gaston Akiola qui promet l’enfer aux éléments du Groupement national des sapeurs-pompiers, le vendredi 20 avril prochain lors de la quatrième rencontre.

Pour le Capitaine Boris Landjihoussounou, Chef bureau instructions opérations de la Garde Républicaine, ces activités sportives sont organisées sur instruction et volonté du Chef d’état-major de l’armée de terre, le Colonel Fructueux Gbaguidi, qui a un amour pour le sport en général et dont l’ardent désir est d’unir les soldats par le sport. Il affirme par ailleurs que la vision du Chef d’Etat-major de l’armée de terre, le Colonel Fructueux Gbaguidi, c’est de faire du sport une activité principale. Après trois journées, le Capitaine Boris Landjihoussounou s’est réjoui de l’effectivité des matchs. «Globalement mes impressions sont bonnes, car ces matchs permettent aux différentes unités d’autres bataillons de renforcer la cohésion, mais aussi l’esprit de corps», renchéri le Chef bureau instructions opérations de la Garde Républicaine.

Le Lieutenant-colonel Dieudonné Tévoèdjrè qui s’est réjoui de l’ambiance dans laquelle la rencontre s’est déroulée, n’a pas manqué de rappeler sa troupe à l’ordre.

« Aucun match ne se gagne d’avance, ni sur papier. Vous avez senti vos frères du 1er Bia de Gbada déterminés et engagés. C’est ainsi que ça doit être», leur a lancé le Lieutenant-colonel qui leur recommande de tirer leçons de cette défaite

Commentaires

Commentaires du site 0