Le Kremlin s’est en effet félicité de ce sommet historique, se refusant cependant à tirer des conclusions trop hâtives.La rencontre historique entre Moon Jae-In, président de la Corée du Sud et son homologue nord-coréen Kim Jong-Un était forcément très attendu. De fait, des centaines de journalistes étaient réunis au niveau de la zone démilitarisée afin de prendre en photo le moment où les deux chefs d’État se serreront la main.

Loading...

Après deux minutes de discussions et de sourire, les deux hommes sont repartis afin de discuter, cette fois-ci hors caméra, de nombreux sujets, dont la dénucléarisation de la péninsule et la paix officielle entre les deux pays.

Une situation saluée par tous et notamment par le Kremlin qui a salué ces nouvelles très positives. Dmitri Peskiv, porte-parole du gouvernement a en effet félicité tous les partis pour avoir pris la décision de régler leurs différends via le dialogue et non par la violence. Soulignant le caractère historique de cette première rencontre officielle entre les deux hommes, M. Peskov a toutefois jugé inutile de tirer des conséquences prématurées de cette première journée.

Voir les commentaires

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom