Corée du Nord : la Chine tente de la conserver dans son giron

Corée du Nord : la Chine tente de la conserver dans son giron

Alors que Kim Jong-Un se prépare à son sommet avec Donald Trump, Pékin avance ses pions afin de conserver toute son influence auprès du jeune leader communiste.

Pour le chef de la commission de l’UA: la Chine n’a pas espionné l’institution

La Chine semble vouloir rester le partenaire numéro 1 de la Corée du Nord. En effet, même si Pékin a soutenu les Nations unies dans le cadre de ses sanctions à l’encontre de Pyongyang, la Chine a semble-t-il, toujours été relativement présente pour la Corée du Nord. Résultat, il semblerait que Pyongyang se trouve aujourd’hui, sur la même longueur d’onde. En effet, le leader nord-coréen a effectué lundi et mardi dernier, sa seconde visite officielle en Chine, et ce, en l’espace de moins d’un mois. L’objectif de cette rencontre ? Discuter dénucléarisation et préparez le rencontre prochaine, organisée entre Pyongyang et Washington.

Selon les médias chinois, Kim Jong-Un aurait en effet réitéré son envie de stopper tout programme nucléaire, redemandant cependant que les Etats-Unis et la Corée du Sud cessent leur démonstration de force annuelle, à l’occasion d’exercice militaires conjoints. D’ailleurs, M. Xi aurait téléphoné à Donald Trump afin de lui faire part des demandes nord-coréennes, demandes qu’il juge raisonnable. De part sa position géographique, mais surtout depuis sa prise de position lors de la guerre entre les deux Corées, la Chine semble donc vouloir conserver toute son influence auprès de Pyongyang.

L’aider à préparer son sommet avec Washington et surtout trouver des solutions durables et pérennes afin de bâtir une paix certaine dans cette région du monde font ainsi partie intégrante de la stratégie adoptée par Pékin.

Commentaires

Commentaires du site 0