Bénin – FébéBoxe : Germain Mèhinto reconduit pour quatre ans

Bénin – FébéBoxe : Germain Mèhinto reconduit pour quatre ansPhoto de famille des membres du bureau exécutif de la Fédération béninoise de boxe

Les acteurs de la boxe béninoise ont tenu ce dimanche 5 août 2018, à l’auditorium Marius Francisco du Comité olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) sis au stade Général Mathieu Kérékou, leur assemblée générale élective.

Tournoi international de Taekwondo à Paris : Le Bénin représenté par trois athlètes

Et à l’issue des élections, un nouveau bureau ayant toujours à sa tête, le président sortant Germain Mèhinto a été mis en place. Ce dernier, seul candidat à sa succession, a recueillis la totalité des suffrages des 27 délégués. Ils ont tous validé son rapport de ses 4 premières années passées à la tête de ce comité. Le président Mèhinto a pour vice-président, Pierre Hinvi qui a réussi à décrocher plus de voix que le vice président sortant, René Bewa qui manque ainsi de se succéder. Mais, René Bewa devient le 2è responsable à l’organisation.

Le poste de secrétaire n’a pas changé d’occupant. Et c’est toujours Armand Tossa qui reste secrétaire général. Le poste de trésorier général est revenu à Antonin Houessinon. Après l’élection, le président élu Germain Mèhinto a indiqué que nul ne sera de trop pour redorer le blason du noble art béninois. Et il place ce nouveau mandat sous le signe de la gestion participative.

Le nouveau bureau exécutif

Président : Germain Mèhinto

Vice-président: Pierre Hinvi

Secrétaire général: Armand Tossa

Secrétaire général adjoint: Marc Godovo

Trésorier général: Antonin Houessinon

Trésorier général adjoint: Rock Agnan

Responsable à l’organisation: Chouaibou Meriga

1er Responsable à l’organisation: Armand Balley

2e Responsable à l’organisation: René Bewa

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 mois

    Les huits mousquetaires de la fédération de boxe béninoise ne démontrent pas la forme athlétique qui n’affiche pas l’art dont ils font objet, ou professent. Quelle leçon accorderont-ils aux jeunes boxeurs béninois quand leurs propres dirigeants se promènent avec des ventres ballonnés, ce qui va à l’encontre de la forme athlétique et olympique. Comment des ventrus peuvent donner de leçon quand ils ne peuvent mème pas courir une distance de 300 mètres? Cette habitude enverra des jeunes béninois se faire tabasser dans le ring pour rien.