Effondrement d’un pont en Italie : les derniers développements

Effondrement d’un pont en Italie : les derniers développements

En Italie, le pont Morandi s'est effondré sur près de 200 mètres, provoquant la chute d'une trentaine de véhicules. Après la surprise et le choc, vient le temps des premières constations.

Lutte contre l’immigration : l’Italie offre des bateaux à la Libye

Mardi dernier, aux alentours de la ville de Gênes, un pont a cédé après qu’un violent orage ait eu raison de ses fondations. Des dizaines de voitures et camions se trouvaient dessus au moment du drame. Résultat, une trentaine de personnes sont décédées après avoir chuté de 45 mètres en contrebas. Un constat partagé par le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, qui a confirmé que des dizaines de personnes sont également blessées.

La météo, à l’origine du drame ?

Dans les faits, le drame s’est déroulé dans la matinée, à la suite de violentes intempéries. Dans un grondement sourd laissant penser à un tremblement de terre, le pont s’est effondré sur près de 200 mètres. En tout et pour tout, ce sont une trentaine de voitures et de camions qui ont été happés par le vide. Si personne ne connaît les raisons réelles de cet incident, plusieurs témoins affirment avoir vu la foudre frapper le pont. D’ailleurs, les services météorologiques italiens ont émis une alerte orange dans cette région de Gênes, à cause de gros orages et de pluies diluviennes.

L’autoroute A10, sur laquelle a eu lieu l’accident, est quant à elle connue pour son tracé difficile. Jonglant entre mer et montagne, cette autoroute relie ainsi la ville de Gênes à celle de Vintimille, située au niveau de la frontière française. Construit en 1963 et 1967, le pont de Morandi lui, était connu pour être relativement dangereux. D’ailleurs, selon les habitants de la ville, cet ouvrage n’était pas le plus sécurisé de tous puisqu’il aurait connu des problèmes structurels dès le premier jour de son utilisation… Au point même de coûter une petite fortune en terme d’entretien.

35 victimes et 16 blessés

Aujourd’hui, la zone elle est entièrement bouclée. Entre ballets d’hélicoptères, opérations de secours et tentatives de déblayage, il y a énormément de travail à fournir pour les autorités qui devraient en avoir pour encore plusieurs jours. Il semblerait cependant que quelques personnes soient toujours bloquées sous les décombres. Résultat, les secouristes s’activent et des ambulances sont également présentes sur place. Une cellule psychologique a également été mise en place, servant aux familles de victimes ainsi qu’aux personnes ayant échappé de peu à une terrible chute. Parmi les victimes recensées, il y aurait trois enfants, âgés de 8 à 12 ans. Enfin, sur les 16 blessés évacués, seuls 4 sont dans un État inspirant confiance.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 3 mois

    La corruption à haut niveau et la mafia dans ce pays, font que la qualité n’est pas priorisee pendant la construction des infrastructures dans ce pays là.