Embargo contre Pyongyang : Trump veut sanctionner la Russie (qui réagit)

Embargo contre Pyongyang : Trump veut sanctionner la Russie (qui réagit)

Donald Trump souhaite que deux entreprises russes, accusées de commercer avec la Corée du Nord, soit sanctionnées par l'Organisation des nations unies. Une demande qui irrite le Kremlin.

Exécution des peines par le Tpir: Le Bénin signe l’accord avec l’Onu

Les États-Unis continuent de mettre la pression sur la Corée du Nord et la Russie. En effet, Washington entend bien faire avancer les choses concernant la dénucléarisation de la péninsule Coréenne, résultat, les États-Unis souhaitent sanctionner toutes les sociétés travaillant encore avec Pyongyang. Aujourd’hui, ce sont deux compagnies maritimes russes, Primorye Maritime Logistics et Gudzin Shipping, qui sont dans le viseur de Washington qui a donc imposé à ces deux sociétés, des sanctions économiques unilatérales.

Interrogé à ce sujet, l’ambassadeur russe aux États-Unis, monsieur Vassily Nebenzia, a assuré que la décision américaine de sanctionner ces deux sociétés, était illégale, et que son pays s’y opposera fermement. Pour ne rien arranger, Washington a exigé de l’ONU, le gel total des avoirs de ces deux sociétés dont ils assurent que l’un des pétroliers a effectué deux fois cette année le trajet jusqu’en Corée du Nord afin d’y vendre du pétrole.

La Chine et la Russie, ensemble ?

Résultat, ce sera au comité des sanctions de l’ONU de se réunir avant le 29 août, afin de statuer sur cette requête qui, bien évidemment, ne fait pas totalement l’unanimité. Si la Russie devrait ainsi monter au créneau afin de se défendre, il se pourrait que la Chine décide elle aussi d’aller dans ce sens, elles qui ont déjà bloqué une demande américaine de sanctions effectuée au début du mois d’août. En effet, Pékin et Moscou semblent même vouloir un assouplissement des conditions imposées à la Corée du Nord, afin de la féliciter pour sa nouvelle ouverture. Si jamais cela aboutissait, cette nouvelle permettrait la réduction des sanctions à l’encontre d’entités et autres entreprises travaillant avec Pyongyang.

Commentaires

Commentaires du site 0