Turquie : après les sanctions américaines, le gouvernement d’Erdogan menace

Turquie : après les sanctions américaines, le gouvernement d’Erdogan menacePhoto : AP

Entre la Turquie et les Etats-Unis, rien ne va plus, la faute notamment à l'épineux dossier Andrew Brunson. Le pasteur américain emprisonné en Turquie, sera-t-il condamné ?

USA : Bachar el-Assad s’en prend à Donald Trump

La politique de Donald Trump continue de diviser. En effet, alors que le président américain s’est déjà mis la Chine ou encore l’Europe à dos, aujourd’hui, ce dernier s’est directement fait attaquer par la Turquie. La raison ? Ankara a en fait qualifié d’inacceptables les sanctions économiques imposées par Washington à l’encontre d’Abdulhamit Gül, ministre turc de l’Intérieur, ainsi qu’à l’encontre de Süleyman Soylu, ministre turc de la Justice. Dans les faits, ceux-ci se sont vu saisir leurs biens et avoirs par la Maison Blanche, qui les accuse d’avoir joué un rôle prépondérant au moment de la détention du pasteur américain Andrew Brunson.

Face à ce camouflet, la Turquie a d’ailleurs assuré que des mesures de représailles allaient tomber, et ce, sans délai.

Le cas Brunson, au cœur de la discorde

Arrêté en 2016 à l’occasion des purges organisées en Turquie sous l’impulsion d’Erdogan, le pasteur Andrew Brunson a passé près d’un an et demi en prison, accusé notamment de terrorisme. Aujourd’hui, ce dernier risque jusqu’à 35 ans de prison bien qu’il continue de nier son implication dans quelconque entreprise à caractère terroriste. Pasteur, il réside en Turquie depuis près de 20 ans et dirigeait même une petite église. Un cas difficile à gérer et qui détruit les relations entre les deux états, d’autant plus que Trump n’a de cesse de faire pression afin que son compatriote puisse être libéré, ce qui a le don d’agacer Erdogan.

Enfin, si le cas * divise, les relations entre Washington et Ankara ont également connu quelques soubresauts par le passé, notamment à cause des nombreux désaccords sur le dossier syrien, mais également concernant le sort réservé à Fethullah Gülen, aujourd’hui exilé en Amérique.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Erdogan cherche une guerre déjà perdue d’avance.

  • Avatar commentaire
    Kidra Ahmed Il y a 2 semaines

    Trump prépare une guerre qui serait peut être la dernière pour l’empire américain.