Allaitement maternel exclusif : Le Bénin rate une belle occasion de corriger son faible taux

Allaitement maternel exclusif : Le Bénin rate une belle occasion de corriger son faible taux

Alors que le taux d’accouchement dans les hôpitaux augmente de façon considérable au Bénin, celui d'allaitement maternel notamment précoce et exclusif piétine. Cela n’est pas du goût des partenaires techniques et financiers.

Epidémie de fièvre à virus Lassa : Un deuxième foyer détecté à Parakou

De 2001 à 2017, le Bénin n’a enregistré que 4 points de progrès en matière du taux d’allaitement maternel exclusif, soit 42% selon l’EDS 2017. A cette allure, ce n’est probablement qu’en 2060 que le Bénin pourra atteindre l’objectif de 50% fixé normalement pour 2030.

«Ce n’est pas admissible. Ce n’est pas dans l’intérêt des enfants » affirme le représentant du représentant résident de l’Unicef au Bénin, Ambroise Nanema. Il  l’a clamé lors de la cérémonie officielle de lancement de la semaine mondiale de l’allaitement maternel au Bénin, ce mardi à Dassa.

En réalité, pour le spécialiste en nutrition, au-delà de ce piétinement, il y a un paradoxe. Près de 87% des femmes accouchent dans les centres de santé. Il était normal défend-t-il, que tous ces enfants soient mis au sein dans l’heure qui suit la naissance. «Oh quelle occasion manquée !  Quelle opportunité ratée ! Quel devoir non accompli ! Quelle responsabilité manquée pour offrir à ces enfants, le bon départ  pour la vie ! » se désole-t-il.

Les autorités béninoises en sont conscientes. «Cette situation nous interpelle et appelle de notre part des actions urgentes et concrètes », affirme la Directrice adjointe de cabinet du ministre de la santé Armande Gandjèto qui reconnaît que l’amélioration des pratiques d’allaitement maternel pourraient sauver chaque année la vie de 823 000 enfants de moins de cinq ans.

C’est pourquoi, la semaine mondiale de l’allaitement maternel au Bénin met l’accent sur des actions au niveau des agents de santé et des populations. Ceci, pour rappeler aux agents de santé le geste de bienvenue aux enfants. Ce geste qui consiste à mettre l’enfant au sein dès la première heure de sa naissance. Elle précise que c’est avec l’aide des partenaires techniques et financiers.

Elle invite aussi les responsables des zones sanitaires à tenir des rencontres d’échanges sur les facteurs de ce faible taux et identifier les mesures susceptibles d’améliorer cet indicateur. Lequel indicateur devra être désormais un critère d’évaluation des performances du système de santé notamment du bon accouchement, d’après le plaidoyer de l’envoyé de l’Unicef.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 mois

    Cet article n’est pas assez clairvoyant et instruisant: allaitement maternel exclusif de l’enfant dès la naissance jusqu’à quel âge de l’enfant? Il fallait préciser cela.