France : Kaaris distribue de l’argent à des sans-abris

France : Kaaris distribue de l’argent à des sans-abris

Le rappeur français Kaaris a encore étonné plus d'un ce vendredi.

Barack Obama : je veux que vous sachiez que je soutiens Emmanuel Macron

Kaaris, le rappeur français qui a été récemment impliqué dans une bagarre à l’aéroport d’Orly avec une autre grosse star du rap français a choisi la journée de ce vendredi pour apporter le sourire aux lèvres à des personnes qui vivent en situation difficile en France. En effet, Kaaris, le rappeur français très connu pour ses réactions chocs, a partagé de l’argent à des sans-abris qui se sont installés à plusieurs endroits et il n’a pas voulu caché son geste.

Dans une vidéo diffusée sur son compte officiel instagram avec en commentaire “Le vendredi tout est permis 💸😁“, on peut voir le rappeur français distribué de l’argent à des sans abris qui ont retrouvé le sourire après le passage de l’artiste.

Au tout début de la vidéo dans laquelle le rappeur confie qu’il a décidé de filmer pour que ça donne des idées à des personnes qui ont des moyens, on voit clairement Kaaris qui tient une liasse de billet, ensuite il sort de la voiture et partage de l’argent aux sans-abris.

View this post on Instagram

Le vendredi tout est permis 💸😁 #bonweekendatous🙏🏾 #grandeforceatousnosfreresquisouffrent

A post shared by KAARIS (@kaarisofficiel1) on

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire

    Ces très généreux de ta part envers les personne démunie sans abris.

  • Avatar commentaire

    Abruti pathétique

  • Avatar commentaire
    Ange blanc Il y a 2 mois

    Cela se voit sur La vidéo, qu’il n’est qu’un frimeur!il utilise ces pauvres pour essayer laver sa célébrité, n’importe quoi!

  • Avatar commentaire

    Merci pour ton aide

  • Avatar commentaire

    Quand la main droite donne la main gauche ne doit pas savoir.

  • Avatar commentaire

    “SADAKA”

  • Avatar commentaire

    Super!
    C’est une Sadika!!

  • Avatar commentaire

    Pauvre gars…
    J’ai pitié de lui