France : Macron déclassifie une partie du dossier Sankara

France : Macron déclassifie une partie du dossier Sankara

Le Président français donne une suite à sa promesse, en novembre dernier de lever les verrous diplomatiques et administratifs qui empêchait l’instruction du dossier de l’assassinat de l’ancien chef d’état burkinabé.

Burkina Faso : retour sur l’Allocution du président Emmanuel Macron

Thomas Sankara, icône anticolonialiste et panafricaine, a été assassiné le 15 octobre 1987. Les circonstances de sa mort n’ont toujours pas été établies. Une enquête a été ouverte le 29 septembre 1997 à Ouagadougou suite à la plainte de la veuve Mariam Sankara qui, avec ses deux fils, s’était constituée partie civile. Lors de sa rencontre avec les étudiants, à Ouagadougou au Burkina Faso, le mardi 28 novembre 2017,  le Président Emmanuel Macron avait déclaré qu’il  avait« pris la décision que tous les documents produits par des administrations françaises pendant le régime de Sankara et après son assassinat, … couvertes par le secret national soient déclassifiés et consultés en réponse aux demandes de la justice burkinabè ». 

Bientôt un an après cette déclaration, et seulement « Une partie des archives a déjà été déclassifiée mais n’a pas encore été transmise à la justice burkinabé», Ils seront «transmis dans les jours à venir au juge qui instruit le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara» assure une source diplomatique.

Après la promesse du président français Emmanuel Macron de déclassifier les documents « secret défense » sur l’assassinat de Thomas Sankara, le juge français Cyril Paquaux, vice-président du Tribunal de Grande Instance de Paris (TGI) a été désigné par le juge burkinabè François Yaméogo, pour exécuter la commission rogatoire internationale demandée en octobre 2016, en même temps que la levée du secret défense.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    Olyver Il y a 3 mois

    Franchement de qui se moque t-on, les africains sont des tocards aux des occidentaux en général et cela va continuer encore un bon moment tant qu’on aura des president du style talon ouattare gnassingbé déby et autres…
    cette déclassification n’apportera rien vous voyez macron déclassifier des documents “page blanche jargon des services secrets fançais” ou il est indiqué qui a commandité qui a financé et qui a tué le Président SANKARA…..
    C’est tout simplement du foutage de gueule……rêves mon petit.

  • Avatar commentaire
    Eliphas TORGILINE Il y a 3 mois

    Foutaises !!! Au nom de la foutue “CONTINUTE DE L’ETAT” MACRON, malgré son bon vouloir ne pourra aucunement se désolidariser de ses prédécesseurs présidents français sangsues et nécrophages de vrais présidents africains. Seul le menu frétin sera lâché CAR C’EST CA AUSSI LA FRANCE !

  • Avatar commentaire
    Sambre ilyassa Il y a 3 mois

    la France fait un jeu pour agrave encore la situation sécuritaire d’ancien haut volt

  • Avatar commentaire

    Des documents expurges des pièces compromettantes pour la France en somme des documents inutiles et sans intérêts pour la manifestation de la vérité…

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 3 mois

    Il n’y a rien de plus à savoir sur ce crime crapuleux qui a indigné tout notre continent: la France est le commanditaire et le Maitre d’ouvrage de cet assassinat; Houphouët Boigny le Maitre d’œuvre superviseur du chantier et Blaise Compaoré le tâcheron à qui était dévolue la sale besogne bouclant ainsi le grand Projet pour lequel Mitterand a juré de le terminer avant de quitter le pouvoir. Et il l’a fait exactement à l’instar du Roi belge Baudoin qui avait juré de faire la peau au 1er Ministre congolais Patrice Lumumba à Lumumbashi en RDC.

    Classifié ou déclassifié, le juge n’aura droit qu’à ce que le France voudra bien lui céder dans ce fameux dossier.

    • Avatar commentaire
      Che Guevara Il y a 3 mois

      Agreed!
      Tu as deja tout dit..
      Ceci vaut encore mieux que les dossiers dits “declassifiés” qui ont été soigneusement nettoyes par le colon avant d’etre transmis.

  • Avatar commentaire

    foutaise…..!!!

    Les frenshies..mangeurs de grenouilles..ne vont rien déclassifier…

    ils vont bien triers..et remettre des dossiers légers…au **********….

    Tout ce qui charge la france..ils ne le donneront pas….comme au rwanda…

    Souvez vous…bien..

    Ils ont bien organisé le généocide..rwanda..on mis en place des commissions d’enquete…et ils se lavés à grande..eau….mettant honteusement la faute sur les rwandais..

    Et pire…ils se sont permis de vouloir juger les rwandais..

    Manifestement les occidentaux nous prennent pour des grands enfants ********…et immatures

    • Avatar commentaire
      Prince Toffa 1er Il y a 3 mois

      @Aziz

      Yes! Tu as vu juste.

      C’est du théâtre français dont les acteurs en 1987 meurent et s’éclipsent déjà un à un; mais Macron a le devoir sacré de ne pas tout révéler au grand public; il n’a d’autre choix que de se mettre dans ce même rang de meurtriers de la FrançAfrique tapis hypocritement derrière un rideau baptisé Démocratie occidentale.

    • Avatar commentaire
      Che Guevara Il y a 3 mois

      Pareil pour le cas ivoirien.

      On nous vend la France comme pays de grande democratie, des libertes, des droits de l’homme pendant ce temps leur service secrets commettent les crimes les plus horribles dans l’interet du pays a travers le monde.

      En fait ce sont eux les grands criminels, pas ceux qu’on juge a la CPI.

      • Avatar commentaire

        che..!!

        tu en connais..des tonnes..hein!!

        Si je comprends bien…cette histoire de bolivie…c’était donc ton sosie…!!

        Si tu as encore du tonus…viens nous débarasser des rupturiens…chez nous..