Irak : une ancienne miss abattue en pleine rue à Bagdad

Irak : une ancienne miss abattue en pleine rue à Bagdad@wallpaperUp

En Irak, Tara Fares, ancienne miss nationale, a trouvé la mort après avoir été la cible de tirs de balles. Un décès qui marque, tant la jeune femme était connue sur les réseaux sociaux.

Australie : un pilote d’avion s’endort et dépasse son lieu d’atterrissage

C’est à Bagdad, en Irak, que la jeune blogueuse, influenceuse, mannequin et ancienne miss nationale Tara Fares a été assassinée jeudi dernier alors que celle-ci se trouvait au volant de sa Porsche. Connue pour ses postes très controversés sur les réseaux sociaux, la jeune femme n’hésitait pas à s’afficher dans des tenues parfois osées, rock’n roll ou même en dentelle. Un style de vie qui détonne et surtout, qui agace, dans un pays où les gens n’ont pas spécialement l’habitude d’étaler leur vie privée de la sorte. 

Une influenceuse qui se revendiquait “libre”

Revendiquant une certaine liberté, Tara Fares n’hésitait pas à choquer. Dans un pays où la religion prédomine, conduire une voiture de sport tout en étant une femme peut déjà être mal perçu. Le style de vie à l’occidentale de la jeune femme a donc dérangé.

En effet, suite à son élection de miss Irak, Tara Fares est partie vivre en Europe où elle a pu y découvrir une toute nouvelle culture, un tout nouveau mode de vie. Après l’avoir importé en ses terres, celle-ci a donc pris tout le monde de court.

Très vite, son influence grandit  et la jeune femme ira jusqu’à compter près de trois millions de followers sur les réseaux sociaux, de quoi attiser certains comportements effarés de la part de dizaines d’hommes, peu habitué à voir ce genre de chose même si aujourd’hui, rien ne permet d’affirmer que son décès est lié à quelconque revendication antiféministe.

Commentaires

Commentaires du site 0