Accolade de Macron aux Antilles : polémique après la charge de Michel Onfray

Accolade de Macron aux Antilles : polémique après la charge de Michel Onfray

De nombreuses personnes ont tenu à réagir à la publication de la photo représentant Emmanuel Macron, en compagnie de deux hommes dont l'un effectue un doigt d'honneur. Michel Onfray lui, l'a fait un peu à sa manière, provoquant d'ailleurs une petite polémique.

Emmanuel Macron satisfait : la Nouvelle-Calédonie dit non à l’indépendance

L’essayiste français Michel Onfray, s’est-il un peu trop emballé ? En effet, via son site internet, ce dernier a publié une lettre ouverte dans laquelle il n’hésite pas à attaquer Emmanuel Macron sur l’épisode de la récente photo polémique, photo sur laquelle il apparaît en compagnie de deux hommes dont l’un fait un doigt d’honneur. Intitulée « Lettre à Manu sur le doigté et son fondement », l’essai a particulièrement choqué, notamment pour ses connotations jugées homophobes.

Cette lettre met effectivement l’accent sur le fait que le président de la République ait enlacé un « beau black bodybuildé en prison, luisant de sueur tropicale ». Un geste qui aurait d’ailleurs ravi le président français, qui a longtemps été taxé d’homosexuel par la presse à scandale. Ce dernier continue ensuite en faisant de nombreuses allusions, pour le moins… Déplacées. « Consultons l’encyclopédie en ligne Wikipédia, qui nous donne la signification du doigt d’honneur : le majeur dressé autour des autres doigts baissés évoque un phallus, et le reste de la main, un scrotum. Fin de citation. Traduction, pour qui ne maîtriserait pas toutes ces subtilités lexicales : un doigt dans le cul. Le doigt, on voit bien à qui il appartient. Le cul, on se tâte. »

Une lettre ouverte très orientée, qui dérange

Pour finir, Onfray estime que le président français a tout simplement manqué de « doigté » envers la République, le tout en arborant un sourire allant d’une oreille à l’autre. Énervé, ce dernier regrette ainsi que cette photo ait été partagée et plus encore, qu’elle ait eu un tel retentissement. En substance, l’essayiste condamne ainsi le fait que le président Macron ait décidé de prendre la pause, le tout en utilisant un langage pour le moins familier et plutôt pompeux qui ne laisse aucun doute quant à ses intentions.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Edmond Richter Il y a 2 mois

    Manu, il ne faut pas avoir honte! Chacun son plaisir! Toi, tu aimes être ***** , c’est ton droit! MAIS CESSE DE NIER!!! CELA NE PRENDS PLUS!!!

  • Avatar commentaire
    JohnDoe2 Il y a 2 mois

    Quelle classe… Vive la poésie.

  • Avatar commentaire
    Domdom Il y a 2 mois

    Mignon allons voir si la rose