Concours de beauté : Miss Liban paie cher une photo avec Miss Israël

Concours de beauté : Miss Liban paie cher une photo avec Miss Israël© Twitter, Noga Tarnopolsky

Prendre une photo peut parfois coûter cher, très cher. Miss Liban l'a appris à ses dépens.

Syrie : la tension monte d’un cran entre la Russie et Israël

Entre le Liban et Israël c’est la guerre. Les libanais ne sont pas autorisés à avoir un contact avec des israéliens. En effet le code pénal prévoit une peine d’emprisonnement pour “tout Libanais qui serait rentré, directement ou indirectement, en territoire ennemi, sans l’accord du gouvernement libanais“. En Septembre dernier c’est le cinéaste franco-libanais Ziad Doueiri qui a connu des déboires après le tournage de son film “L’attentat” dans lequel des scènes ont été réalisées en Israël.

Dès qu’il a mis pied à l’aéroport de la capitale libanaise, son passeport a été saisi et il a du comparaître devant un tribunal militaire pour “intelligence avec l’ennemi”. Heureusement pour lui, dans cette affaire c’est un non-lieu qui a été prononcé. Récemment c’est la miss Liban, Salwa Akar, qui devait participé au concours mondial de beauté qui a été privée d’une grande opportunité à cause d’une photo qui lui a coûté très chère.

Privée d’une importante compétition

Salwa Akar ne participera pas à Miss Earth 2018 qui se déroule qui aura lieu en Novembre prochain. En effet, un cliché de la miss liban avec “l’ennemi” lui a valu son éviction du plus important concours de beauté. Sur la photo incriminée on aperçoit et Salwa Akar une autre miss Dana Zreik, Miss Israël qui font les doigts de la victoire.

Si on peut lire clairement “Israel” sur l’écharpe que porte Dana Zreik, la miss libanaise Salwa Akar assure avoir cru qu’elle était palestinienne parce qu’elle l’a abordé en arabe. quoiqu’il est soit, cette dernière est privée de son ticket pour Miss earth 2018 par la compagnie représentant le Liban qui s’est dit “déçu” et “choqué” par le comportement de la miss

Ma société organise des concours de beauté depuis 25 ans, et je n’accepte pas ce genre de comportements (…) c’est choquant (…) Il y a une hostilité historique entre le Liban et Israël, non seulement au niveau militaire, mais également au niveau culturel et dans les concours de beauté“, a affirmé Sawsan el-Sayed, la directrice de Al-Sawan qui, il faut le dire est une ancienne Miss liban.

Commentaires

Commentaires du site 0