France : colère après une nouvelle déclaration d’Emmanuel Macron

France : colère après une nouvelle déclaration d’Emmanuel Macron

En France, le président Macron a une nouvelle fois provoqué une petite polémique en estimant que la France se "porterait mieux", si les Français arrêtaient de se plaindre.

Gouvernance de Macron : Hollande dénonce les comportements excessifs et l’absence de résultat

Jeudi 4 octobre, Emmanuel Macron était en visite à Colombey-les-Deux-Églises, en Haute-Marne. À l’occasion d’une rencontre organisée avec les habitants de cette petite commune, le chef de l’État a, une nouvelle fois, déclenché une petite polémique en laissant échapper une petite phrase… En effet, alors qu’il discutait avec une retraitée qui semblait se plaindre du faible montant de sa pension, le président de la République n’a pas hésité à rétorquer qu’il venait d’avoir une discussion avec le petit-fils du général de Gaulle, enterré dans cette même localité.

Une phrase qui a fait réagir l’opposition

Au cours de cette discussion, ce dernier lui a confié une petite anecdote, selon laquelle il était possible de tout faire face, sauf de se plaindre. Une pratique visiblement validée par Emmanuel Macron qui a continué en expliquant que la France se porterait mieux si les gens arrêtaient de se plaindre. De quoi renvoyer cette dame K.O. Dans les cordes. Problème ? Cette petite phrase est arrivée jusqu’aux oreilles de l’opposition qui n’a pas hésité à la reprendre afin de faire passer un message.

Marine Le Pen, qui tente de s’imposer en recours numéro 1 à la Macronie a par exemple expliqué que les personnes qui se plaignaient ne le faisaient pas forcément par plaisir mais par obligation, victimes des nombreuses taxes et de l’insécurité.

Même son de cloche chez Nicolas Ray, eurodéputé du mouvement RN, Rassemblement National, qui a rappelé qu’Emmanuel Macron n’en était pas à son coup d’essai, rappelant au passage que le chef de l’État avait déjà critiqué l’attitude des Français, ces « Gaulois réfractaires » au changement.

Du côté de la gauche, Olivier Faure, Premier secrétaire du PS a , quant à lui, expliqué que les nombreux cadeaux fiscaux rendus aux plus riches pénalisaient la classe moyenne et les retraités.

La baisse de la CSG : source de la discorde

La baisse de la CSG, décidée par le gouvernement en début d’année, semble ainsi avoir toujours autant de mal à passer du côté des retraités qui semblent d’ailleurs être de plus en plus à se plaindre de la baisse notable de la valeur de leur pension de retraite. 

Du côté d’Emmanuel Macron, pas de réaction, si ce n’est que ce dernier a conclu son passage face aux habitants en assurant qu’il travaillait à ce que les générations futures aient également le droit à une retraite :« Je me bats pour que votre petit-fils puisse avoir une retraite. Mais c’est pour cette raison que je ne peux pas vous dire : “Je vais donner ça.” (…) Il faut des gens pour produire avant de redistribuer. »

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    Christian PAGES Il y a 2 semaines

    A l’époque de Louis XIV qui vivait entouré de sa cour à Versailles le sort du peuple lui était étranger. Que connaît du réel au quotidien notre monarque isolé dans ses lambris dorés ? Il ne dégage du mépris qu’à l’égard du Peuple !

  • Avatar commentaire

    Macron n’a rien compris car en diminuant le pouvoir d’achat on n’achète plus !

  • Avatar commentaire

    Et pourquoi lui se plaint il toujours du peuple français?

    • Avatar commentaire

      Le râleur en chef c’est bien Macron!
      Et pourtant il a lui le pouvoir de changer les chose et donc les gens
      Un autre rigolo avec ses costard à plusieurs milliers d’euros

  • Avatar commentaire
    Moumounne Il y a 3 semaines

    Macron se fout de nous tous il à une bonne paye pourquoi d’après vous il reste pas à Paris il fait beaucoup de déplacement il à peur que le peuple lui fasse voir ce dont certains sont capables sauf les faux culs qui rouspete par derrière et qui lui lèche les bottes des qu’il apparaît

  • Avatar commentaire

    C est aberrant d un Président car le Gèneral de GAULLE ne voulait aucune fleur aucune plaque aucun decor sur sa tombe. Nous n’avons pas un Président à la tête de la France. Il ne pense qu’à Lui.

  • Avatar commentaire

    Ça marche dans les 2 sens.
    Les Français arreteraient de se plaindre si la France était mieux dirigé

    • Avatar commentaire
      ARNOULD DELPHINE Il y a 3 semaines

      Il ne fallait pas voter pour lui mais pour Marine Le Pen.
      Mais personne ira jusqu’au bout et vous préférez tous raller ou manifester.
      Que de voter pour son parti

  • Avatar commentaire

    Moi non plus aberrant

  • Avatar commentaire

    Préfère ne pas commenter. Une jeune retraitée.