Un terrible événement s’est produit en France en 2016. Miguel Gabarri, un homme de 41 ans qui travaillait dans le domaine de la construction en tant que chef de chantier a été mortellement touché par une balle tirée par sa fille.Sa fille de 22 ans, Carmen, est semble-t-il toujours sous le choc de ce drame. La jeune fille qui a comparu ce mardi devant le tribunal a notamment déclaré qu’elle aimait encore son père. Apparemment, celle-ci n’avait pas l’intention de le tuer. Les faits se sont déroulés le 1er avril 2016 et voici ce qui ressort de son argumentaire: ce jour-là, son père en colère battait son épouse Emmanuelle. Pour information, celle-ci souffre d’une myopathie et se déplace en fauteuil roulant. Pour éviter un geste malheureux, les enfants se sont interposés.

C’est ainsi que Miguel Gabarri ordonna alors à Carmen de lui ramener son pistolet. Alors qu’ils sont dans le salon, la jeune fille tire dans sa direction pour le calmer précisera-t-elle. Le père fut touché au niveau de la nuque et meurt presque sur le coup.

Cette version a été rejetée par les membres de la famille du défunt, qui estiment que c’est un complot qui a été préparé contre Miguel Gabarri. Mardi, à la fin des plaidoiries, Carmen a été condamnée à huit ans de réclusion criminelle pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Cette décision de justice a été applaudie par une partie de la famille paternelle de Carmen. Des membres de la famille du chef de chantier ont même trouvé la sanction légère.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom