Fusillade aux USA : après l’annonce de la mort d’un policier, Trump réagit

Fusillade aux USA : après l’annonce de la mort d’un policier, Trump réagit

Aux Etats-Unis, la mort d'un policier a provoqué une véritable onde de choc. Le président américain Donald Trump s'est d'ailleurs fendu d'un message sur son compte Twitter.

Affaire Trump : Michael Cohen fait des révélations explosives sur le président américain

Mercredi dernier, une fusillade a éclaté en Caroline du Sud, opposant un forcené aux forces de l’ordre. Au cours de l’échange de coups de feu, un policier a trouvé la mort tandis que quatre autres ont été blessés. Reclus, le suspect a alors négocié durant de longues heures avec un professionnel avant de finalement sortir de sa cachette. Appréhendé, il a été placé en garde à vue. Une information confirmée par le shérif adjoint du comté de Florence, Glenn Kirby.

Donald Trump réagit à la mort du policier

Une attaque qui a provoqué une véritable vague d’émoi à travers le pays, au point même de pousser le président américain Donald Trump à réagir. Ainsi, c’est via Twitter que ce dernier a fait part de son émotion et de son soutien à la famille de la victime ainsi qu’à celles des blessés. “Mes pensées et prières vont au bureau du shérif du comté de Florence et au département de la police de Florence ce soir, en Caroline du Sud. Nous sommes reconnaissants, pour toujours, de ce que font nos forces de l’ordre”.

Une tragédie qui devrait une nouvelle fois relancer le débat déjà houleux sur le port d’armes aux États-Unis. En effet, depuis plusieurs mois, il semblerait que la population gronde et demande plus de restrictions à ce sujet. Problème, le président américain est un fervent défenseur du second amendement de la constitution américaine – qui garantit à quiconque le droit de porter une arme – ainsi qu’un proche de la NRA, le puissant lobby luttant en faveur du droit de port d’armes.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Boschetti Il y a 2 mois

    Quand on n’aime pas les USA, pardon, c’est mon cas, on aime bien Trump. Il est l’incarnation de la tumeur nord-américaine (arrogant, gras, faux blond, inculte, inconvenant, ****). Je n’ai rien oublié ?