Guinée : pris pour des rebelles, des chinois créent la panique dans le pays

Guinée : pris pour des rebelles, des chinois créent la panique dans le paysDes soldats guinéens

Des bateaux chinois, des bateaux de pêche, surgissent en grand nombre dans un port loin de la Capitale, à l’intérieur du territoire guinéen et sèment le trouble dans la population locale.

Chasse à l’éléphant : une ancienne vidéo refait surface et choque la toile

Les bateaux de pêche au nombre de 08, appartenaient à une Société de pêche artisanale chinoise , c’est donc dans une manœuvre de rapprocher leur collecte des revendeuses que les bateaux se sont rapprochés des côtes , semant la zizanie au sein de la population locale qui tout de suite a cru à une invasion de rebelles venus renverser le pouvoir en place.

Ces bateaux, dans la nuit du 24 au 25 Octobre, ont mouillé au large du port de Kassogna dans la Préfecture de Coyah pour débarquer leur pêche. Une pêche illégale selon le Ministère guinéen des Pêches, de l’Aquaculture et de l’économie Maritime puisque leur zone d’activité, Dubreka , était interdite  de toutes activités de pêche.

Les autorités alertées ont pris au mot la population et ont dépêché les Forces de Défense et de Sécurité de l’armée afin de vérifier de visu et de tenir en respect, s’il y a lieu les éventuels assaillants.

Le constat, toujours selon un communiqué du ministère, a révélé « la présence de six (06) navires de pêche artisanale avancés, dont trois (03) avaient débarqué déjà leur contenu dans un camion frigo qui a été immédiatement arraisonné. »; « Deux (02) des huit (08) navires » étant encore en « rade ».

Et le Ministre Fréderic Loua de déclarer ; «Nous allons procéder à  l’arraisonnement de ces  bateaux. Ces bateaux étrangers ne vont plus pêcher en Guinée »

Commentaires

Commentaires du site 0