Usa : Donald Trump menace trois pays d’Amérique latine

Usa : Donald Trump menace trois pays d’Amérique latinePhoto : Nicholas Kamm / AFP/Getty Images

Face à la possible arrivée d'une caravane de 2.000 migrants sur le sol américain, le président Trump a décidé de mettre en garde, invitant les gouvernements des pays traversés à agir sous peine de sanctions économiques et financières.

USA : Critiqué de toutes parts, Donald Trump plaide le lapsus face à Poutine

Donald Trump a dit non. En effet, le président américain a, mardi matin, menacé le Honduras de couper toutes aides si le petit État d’Amérique centrale ne faisait rien pour bloquer le passage à une caravane de 2,000 migrants tentant d’entrer aux États-Unis. C’est une fois de plus via Twitter que le président américain s’est montré menaçant en assurant qu’aucun financement ne serait plus accordé et ce, avec effet immédiat, si rien n’était entrepris.

Le Honduras, le Guatemala et le Mexique en première ligne

De son côté, le Guatemala a décidé de réagir, visiblement sous pression, annonçant qu’il ferait lui aussi tout ce qui est en son pouvoir afin de stopper cette caravane en interdisant à ces 2,000 Honduriens l’accès à leur pays. Partis samedi dernier depuis San Pedro Sula, situé à 180 km de la capitale, Tegucigalpa, l’objectif affiché par ces migrants est de se rendre aux États-Unis. Force est de constater qu’ils sont d’ailleurs en train de réussir leur pari puisque malgré l’assurance du gouvernement guatémaltèque de bloquer la caravane, les 2,000 migrants ont réussi à passer la frontière et seraient aujourd’hui du côté d’Esquipulas.

Résultat, c’est le Mexique qui est cette fois-ci monté en première ligne, assurant qu’ils tenteraient, eux aussi, de bloquer leur frontière à cette caravane. Ils sont prêts de 500,000 chaque année à passer la frontière de manière illégale. Résultat, il va être très compliqué pour les autorités de mener à bien leur action.

La politique migratoire de Trump, un frein pour ces migrants

Tous les ans, ils sont des milliers à tenter de fuir la misère et les violences du Guatemala, du Salvador ou du Honduras. Cependant, leur périple vers les États-Unis tourne souvent au cauchemar, puisque ces migrants sont victimes d’abus en tous genres, notamment au Mexique où les bandes criminelles n’hésitent pas à les prendre en chasse. Une fois à côté de la frontière, ces derniers se retrouvent cependant bloqués, la faute à une politique migratoire durcie depuis l’arrivée au pouvoir du président Trump.

Commentaires

Commentaires du site 0