L’image de Luc Besson va être sérieusement terni dans les jours à venir. En effet, d’après le site d’investigation Mediapart, le réalisateur fait l’objet de plusieurs accusations d’agressions sexuelles de la part de deux collaboratrices de sa société de production, deux anciennes étudiantes de l’école de la Cité du cinéma ( établissement fondé par Besson) et une ancienne mannequin.Toutes ces femmes ont accusé Luc Besson d’avoir eu des comportements inappropriés à leur égard. Certaines ont même affirmé avoir eu des relations sexuelles non consenties avec le réalisateur, qui se seraient déroulées entre 1995 et 2016.

Une ancienne assistante du réalisateur a déclaré à Mediapart avoir subi de la part du cinéaste dans les années 2000 trois relations sexuelles non consenties dans des hôtels parisiens.

Toujours, selon le site d’enquêtes en ligne, une ex-étudiante de l’école de la Cité du cinéma a révélé a la police que lors du tournage d’un film, Luc Besson l’aurait notamment fait “asseoir sur ses genoux” et l’aurait “embrassée dans le cou” à plusieurs reprises. Elle affirme avoir dénoncé ces agissements qu’elle considère comme du “harcèlement sexuel” auprès de la police.

Dans une autre enquête sur le réalisateur, publiée en Juillet par Mediapart, la comédienne et mannequin belgo-néerlandaise Sand Van Roy a porté plainte contre le cinéaste en mai, l’accusant de l’avoir violée dans un hôtel à Paris.

L’ancienne mannequin Karine Isambert a aussi dénoncé des comportements inappropriés dont elle dit avoir subi de la part de Besson.

3 Commentaires

  1. Ça ne choque personne de lire qu’une femme dit s’etre faite violer trois fois dans un hôtel ? Quand on se fait violer une fois, on n’y retourne pas deux fois ensuite, ou alors ça veut dire qu’on espère avoir un rôle en contrepartie de faveurs sexuelles et quand on n”a pas ce rôle,on appelle ça du viol !

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom