Gilets jaunes : Emmanuel Macron exclut tout changement de cap et dénonce

Gilets jaunes : Emmanuel Macron exclut tout changement de cap et dénonce© AFP

Le résident de l’Elysée, était mardi en Belgique où avec ses compatriotes il a eu des échanges sur de nombreux sujets, notamment sur son sentiment vis-à-vis des protestations et manifestations des gilets jaunes.

Rapatriement du patrimoine culturel du Bénin : Macron fixe l’échéance à cinq ans

Face aux français de Belgique, le président français a été sans équivoques, « Nous ne sommes pas un régime parlementaire qui évolue par petites touches », les réformes entreprises sous son régime seront donc des réformes d’envergure, intégrées à un projet de société tout aussi important ;  un « projet(…) plus grand que lui », que lui Macron ; car le Chef de l’état français ne voudrait pour seul juge des ses actions que le filtre de la postérité. 

Emmanuel Macron parlant de la révolte des gilets jaunes, n’a pas manqué de reconnaître que  « Les transitions sont dures » mais que pour qu’elles soient menées à bien, elles « supposent de changer les habitudes ».

Et si la France se « cabre », c’est parce que les français n’aiment pas « le changement imposé » ; alors soutient-il, qu’il faudrait  pour la France, être « un pays qui s’ajuste au fil de l’eau avec des réformes savamment pesées et la capacité d’un consensus permanent ». Une pique à ses détracteurs politiques qui en France tentent de reprendre à leur compte le mouvement populaire. Mais Macron persiste, « la transition » se fera aussi dure soit-elle, mais pas a-t-il tenu à souligner, « au détriment de la transition sociale » et encore moins « au détriment des plus fragiles »

Commentaires

Commentaires du site 0