La Nasa veut renvoyer des hommes sur la Lune et au-delà

La Nasa veut renvoyer des hommes sur la Lune et au-delàCredit: Getty

Juillet 1969, deux astronautes américains foulaient la surface de la Lune. Un exploit américain certes, mais technologique et humain. Pour célébrer le jubilé de diamant de cet exploit, l’Agence nationale de l’aéronautique et de l’espace, NASA, s’apprête à le réitérer.

Emmanuel Macron : un farouche opposant se manifeste de manière particulière

« Nous sommes la Nasa. Et 60 ans après, nous commençons tout juste », telle est la réclame qui conclut une vidéo que l’agence a mise au point pour communiquer sur l’ événement. Publiée ce 17 Novembre, la vidéo présentait la prochaine mission ; « Nous préparons le prochain chapitre de l’exploration américaine : retourner sur la Lune, pour y rester, et pour pouvoir aller au-delà, sur Mars » ; et son objectif premier ; « Pour étendre ce qui est possible et approfondir notre compréhension ».

Un projet qui semble t-il a été mûrement réfléchi, « Ceci n’est pas hypothétique. Ceci n’est pas qu’une histoire de drapeau et d’empreintes de pas ». Pour ce nouveau voyage la NASA  a requis le concours de divers partenaires tels Elton Musk ou encore SpaceX, spécialisés dans les vols spatiaux ; « Parce que nous sommes les pionniers, les marins des étoiles, les penseurs, les visionnaires, les réalisateurs… Nous ajouterons nos noms aux rôles des plus grands aventuriers de l’Histoire » La prochaine épopée serait prévue pour Juin prochain.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    c’est pas mauvais comme projet..et d’ailleurs..nous les beninois..à défaut de trouver…des formules mathématiques barbares…pour régler quelques problemes…technologiques…

    Dis je on peut bien entendu…leur fournir…des cobayes humains…

    Une douzaine …éléments no cifs…apparu de nulle..part..et qui nous narguent..tous les jours…peuvent bien l’affaire..

    Ce sont des rupturiens..

    Et si par malheur…on arrive pas à les ramener…sur terre…c’est pas grave..qu’ils y restent là bas pour toujours…